Vous n'êtes pas identifié.

#251 2012-09-04 19:00:27

morgagane16
fiche Eleveur
Membre
Lieu: Souvent dans les nuages ^^
Date d'inscription: 2007-05-01
Messages: 80

Re: Écurie(tous pour un et un pour tous)

Merci maintenant j'attends l'avis de Morgane Catitiz_PDT_18


Vive les MANGAS et les ANIMES !

Hors ligne

 

#252 2012-09-05 21:29:09

morgagane16
fiche Eleveur
Membre
Lieu: Souvent dans les nuages ^^
Date d'inscription: 2007-05-01
Messages: 80

Re: Écurie(tous pour un et un pour tous)

Alors votre rentrée c'est bien passé ?


Vive les MANGAS et les ANIMES !

Hors ligne

 

#253 2012-09-05 21:47:46

rostanga
fiche Eleveur
Mot-dératrice
Lieu: par-delà l'aurore boréale
Date d'inscription: 2008-12-13
Messages: 2166

Re: Écurie(tous pour un et un pour tous)

Hello :)

Morgagane, j'adore ton dragon. Il a un petit air de Lugia, des Pokémon, non ?


Quelques clics sur ce post ? Merci :)

Tu aimes les citations ? Viens ici ^^

Hors ligne

 

#254 2012-09-05 21:57:17

2007miss
fiche Eleveur
Membre
Date d'inscription: 2007-02-03
Messages: 85

Re: Écurie(tous pour un et un pour tous)

Coucou tout le monde je passe en coup de vent car il faut encore que je prenne ma douche et après dodo car je suis trop crever avec ma première journée de cours, je repasserais demain ne vous inquiétez pas (comme si vous vous inquiétez XD) et je vous annoce que je vais poster mon premier chapitre de mon histoire (que je sens bien) pour avoir vos avis, bye et a demain

Hors ligne

 

#255 2012-09-06 01:38:43

morgane81
fiche Eleveur
Membre
Date d'inscription: 2006-10-12
Messages: 574

Re: Écurie(tous pour un et un pour tous)

Bonjour,
           Après une journée de fou, je suis de retour.Catitiz_PDT_07 Travaillez en entourant des numéros de 9h30 à 20h, c'est long.  Au  moins, maintenant, il ne me reste que la paye(le moment le plus intéressant).  On est rendu avec une première ministre et , ils sont  minoritaires alors, on devrait avoir de nouvelles élections dans un an ou deux(en espérant travailler à nouveau mais à un autre poste plus payant).Catitiz_PDT_10   De plus, on a failli voir mourir notre nouvelle première  ministre en direct.  Catitiz_PDT_23   Pour sauver sa vie, un homme est mort.  Là, tout ce que je dis est vrai et non une de mes histoires.  Catitiz_PDT_24 Regardez les nouvelles du Québec et vous comprendrez.Catitiz_PDT_33

En changeant de sujet, 2007miss, comment était ta première journée?  Mon stage de novembre portera sur monter une exposition sur le thème des animaux urbains tels que les renards, les ratons-laveurs(ou les ratatons comme je les appelle), etc.  J'ai hâte de commencer pour finir mon baccalauréat enfin et me mettre plus sur ce que j'aime tel que mes livres.  Catitiz_PDT_46 et savoir aussi si je me trouverai un emploi dans ma branche.Catitiz_PDT_39 En passant, si on suit, Hélène devrait aussi se transformer en dragonne avant Karl mais, je n'en dis pas plus sur ce sujet.

Pour morgagane 16, j'adore ton dessin.  J'adore aussi l'idée de la petite corne sur le museau(cela lui donne un air sexy(lol))Catitiz_PDT_22 .  Vraiment, tu dessines très bien et j'ai hâte de voir à quoi aura l'air la dragonne d'or(attention, je serais exigeantes pour elle(lol))Catitiz_PDT_08 . Vraiment tu as un don.Moi, quand j'ai essayé de dessiner un dragon et bien ..., j'aime mieux pas dire à quoi cela ressemble.Catitiz_PDT_40

C'est dur comme une journée sans venir fais qu'on est en retard dans la lecture.  Je te comprends plus 2007miss pour quand tu étais en retard dans la lecture du  forum Catitiz_PDT_28

Comme vous avez été sage, je vous envoie trois chapitres ce soir.Catitiz_PDT_09
Il va falloir que je me remette bientôt à écrire sinon, je n'aurais plus rien à vous envoyer(je pense pas que je suis proche de ce problème, je suis rendue au chapitre 58).  Catitiz_PDT_12   Alors bonne lecture!!!!  Je me garde un peu de temps pour écrire avant d'aller écouter "Surnaturel". Catitiz_PDT_19


Chapitre 30

    Karl, d’un geste du bras, ouvrit la haie des arbres pour passer de l’autre côté et referma quand tous les gens sous ses ordres furent du même côté que lui.  Il regarda Hélène et lui sourit.  Celle-ci regarda la progression de son ami en espérant qu’elle le reverrait en vie.  Les mercenaires se trouvaient un peu en retrait du camp et attendait pour déclencher des pourparlers.  Un homme trapu et costaud approcha du jeune homme qui se trouva à mi-chemin entre ses hommes et les mercenaires du camp adverse.
-Bonjour, commença Karl
-Bonjour Karl.  Cela fait longtemps.  Je me trouvais parmi les gens qui ont réussi à se sauver de cette aventure qui tua plusieurs qui te suivaient aveuglément. 
-Moi, je ne pu pas me sauver mais, on m’emprisonna et on me força à faire le bien.  Seulement, j’y ai pris gout. 
-Bien.  Une terrible perte que ta démission aux postes de mercenaires.  Quand je su que peu avait survécu j’ai décidé de suivre tes traces et d’engager tout les mercenaires que je connaissais et que je rencontrais. Ceux qui devaient se trouver un homme de main devait venir me voir.  Mes tarifs sont exorbitants mais, personne ne se plaint.  Maintenant, ta tête vaut son poids en or.  Ne m’en veut pas mais, c’est le business, dit l’homme qui sortit un pistolet d’une ceinture de son pantalon.

    Avant qu’il puise tirer et tuer Karl, la louve blanche sauta au cou de cet impudent.  Elle déchiqueta la trachée de l’homme qui mourut dans un étrange gargouillis.   Les autres mercenaires approchèrent en voyant leur chef mort et se ruèrent sur les lignes adverses.  Avant qu’ils ne touchent les premiers, une pluie de flèches tomba sur eux en tuant une vingtaine d’hommes.  Aurora continua sa trainée sanglante en sautant sur des mercenaires et en leur ouvrant la jugulaire.  Karl, à ses côtés, coupait des membres avec son épée.  Les mercenaires mouraient rapidement, terrassés par le poison.  Une deuxième pluie de flèches s’abattu.  Le jeune homme s’accroupit aux côtés de la louve et fit apparaitre un bouclier pour que les flèches ne les atteignent pas.  Plusieurs mercenaires, qui possédaient un bouclier firent comme Karl.  Cependant, ceux qui n’en possédaient pas reçurent des flèches et une dizaine d’hommes perdirent la vie. Karl et Aurora repartirent à l’attaque.  Ils ne se quittaient pas des yeux et se protégeait mutuellement.  Les autres du camp qui se battaient à l’épée ne restaient pas inactifs et rapidement, ils se firent un chemin vers le jeune homme qui semblait danser une valse mortelle avec ses ennemis.   La louve sauta sur un mercenaire qui s’approchait trop de son ami par derrière.  Karl trancha un mercenaire qui allait abattre son épée sur Aurora. 

    Bientôt, les mercenaires restants se sauvèrent.  Même si le nombre des gens du camp restaient inférieurs à celui de leurs ennemis, ils possédaient la fureur et l’étincelle qui donnaient plus de forces à ceux qui le possèdent.  Cela fit peur à ces guerriers aguerris mais, leur vie ne valait pas le prix donné pour la mort de ce roi de la guerre.  Karl jubila jusqu’à ce qu’il touche la louve blanche et vit du sang sur sa main.  L’animal tomba sur le côté et ferma ses yeux. 
-Aurora, dit le jeune homme en regardant le ventre de la louve
Il prit délicatement Aurora dans ses bras et se rua vers le camp.  Plusieurs sortirent pour aller chercher leurs blessés.  Karl déposa sa louve sur le sol près de la cabane de Crack pot. Les deux chihuahuas arrivèrent vers leur amie canine. 
-Qu’arrivent-ils? demanda Médora en voyant son amie couchée sur le côté et respirant avec peine.
-Va chercher des guérisseurs, pleura le jeune homme, on va la perdre.
-Les guérisseurs ne peuvent pas sauver une louve et ils sont débordés par le flot de blessés, répondit furieusement Crack pot.  Un chef doit penser aux autres avant de penser à lui.
-Je ne pense pas à moi mais à elle.  Je lui dois la vie par deux fois et la seule fois que je pourrais payer la moitié de ma dette, je m’en trouve incapable.

    Durant que les deux protagonistes parlaient, Médora remarqua que le socle de la boule blanche marchait vers eux.  Elle remarqua qu’une petite étincelle blanche sortit des hanches de la louve à l’agonie.  La boule sur le socle d’or avala cette étincelle et elle devint aussi lumineuse que le soleil.  Elle s’éleva vers le ciel sous le regard ahuri de Karl et de Crack pot qui arrêtèrent de se disputer.  Plus la boule blanche s’élevait et plus de gens regardaient cette merveille s’envolée. Même les blessés, tous couchés sur une paillasse à l’air libre, regardaient cet artefact prendre son envol.  Alors, elle arriva au bout de son parcours aérien et s’arrêta.

    Tout à coup,  de la boule blanche, une pluie dorée coula et tomba sur le camp.  Le silence régna devant un tel spectacle.  Tout ceux à l’intérieur d’une cabane ou d’une maison sortirent pour voir ce miracle.  On aurait dit une pluie d’étoiles en plein jour.

    Alors, les blessés commencèrent à crier de stupeur en voyant leurs plaies, même les plus importantes, disparaitre sous cette magnifique pluie.  Même ceux qui souffraient de maladie incurable furent stupéfaits de voir que leurs symptômes venaient de disparaitre.  Même Aurora se remit à respirer normalement et ouvrit ses yeux bleus.  Elle se leva et lécha les larmes qui coulaient des yeux de Karl.  Le jeune homme prit son amie canine dans ses bras et la serra.  La louve blanche se laissa faire et même qu’elle aimait se rapprochement avec le jeune homme. 

    Après ce miracle, la boule blanche retourna sur son socle d’or qui retourna à son endroit de départ.  Cependant, l’artefact restait lumineux comme si une âme l’habitait.  Médora savait qu’elle était la seule à avoir vu la provenance de cette âme et elle voulait tirer au claire toute cette histoire.  Surtout, elle se demandait pourquoi Aurora était restée trois jours absente. 

Chapitre 31

    Éric, toujours déguisé en vieil homme, regardait les étoiles brillées dans le ciel.  Il marchait sous la voûte pour se rendre à la ville et entendre les bonnes nouvelles.

Quand il arriva, il vit que les centaines de tente à l’extérieur de la ville avaient disparu.  Cela fit encore plus sourire le magicien.  Il avança dans les rues de la cité en se tenant sur son bâton de marche et arriva  près du pub.  Aucune agitation ne troublait les lieux comme durant sa visite précédente.  Quand il poussa la porte et entra, il fut étonné de voir un autre homme derrière le comptoir.  Un petit maigrichon aux cheveux et yeux noirs comme le charbon.  Éric se dirigea vers une table dans la salle et s’assit à une chaise.  Quand le barman arriva à sa table, Éric demanda tout de suite :
-Où se trouve l’ancien barman?  Je venais lui rendre visite.
-Vous ne savez pas?  Cela fait le tour de la ville depuis que cet évènement terrible a été rapporté par les survivants.
-Pouvez-vous me dire ce que disent ces fameuses rumeurs?
-Bien sûr!  Mon père, le barman précédent, est mort à cause d’une louve blanche qui lui a sauté dessus et, malgré leur nombre élevé, les villageois du camp qu’ils ont attaqués les ont battus.  Ils disent que ce camp contient des démons des enfers et que personne ne voudra les affronter.
-GRRRRRRRRRR, grogna Éric.
-Je pense que vous attendiez de meilleures nouvelles.

    Sans répondre au pauvre hère, Éric téléporta son bâton de marche à sa cabane et se transforma en dragon d’argent. Il s’envola devant le regard ahuri du barman qui pensa à la faillite en voyant le toit s’effondré sur lui.  La mort vint chercher rapidement ce jeune homme. 

Chapitre 32

    La nuit tombait enfin sur cette journée de fou.  Après cette cure de guérison miraculeuse, plusieurs avaient essayé de comprendre comment fonctionnait cet artefact divin durant que les autres se rendirent sur le champ de bataille où les mercenaires blessés gisaient encore. 
-On peut vous aidez ou vous laissez mourir ici, commença Karl, juste un mot de votre part fera pencher la balance d’un bord ou de l’autre.
-Quel mot voulez-vous entendre? demanda une femme dont une jambe sectionnée en haut du genou l’empêchait de partir.
-Je ne sais pas vraiment mais, juste dire que vous voulez faire parti de notre petite communauté.  Je sais que vous pourriez tous être des atouts précieux si un jour la guerre éclaterait.
-Que nous proposes-tu en échange de nos services?  demanda un homme sans bras.
-Je pense que la vie sauve est un bon salaire.  De plus, vous pourriez vivre ici et ne plus devoir tuer pour subvenir à vos besoins.  Nous nous entraidons et fournissons ce que chacun a besoin pour vivre correctement.  Nous vous soignerons et ensuite vous déciderez de ce que vous voulez faire.  Cependant, si vous entrez, vous ne devez pas faire de mal à personne et ne pas dire à l’ennemi tout ce que vous saurez sur nous.  Avant de partir, si tel est votre désir, j’effacerai vos mémoires.
-Je promets ce que vous voudrez, hurla un homme qui souffrait horriblement.  Je ne promets pas de survivre à mes plaies mais, je veux vivre auprès de vous si cela peut faire en sorte de guérir.

    Karl s’approcha de cet homme aux cheveux blonds et aux yeux verts.  Costaud avec des muscles saillants, il portait de nombreuses plaies sur tout le corps et aussi plusieurs cicatrices. La louve blanche, aux côtés de Karl, renifla cet homme qui commençait à respirer avec difficulté.  Thomas, qui suivait leur chef sur le champ de bataille, souleva le mourant et l’amena vers le camp.  Il le plaça sur une paillasse et un homme se pencha sur lui.
-Cet homme ne survivra pas longtemps, dit le guérisseur en se relevant.
-Karl veut que tu fasses tout ce que tu peux pour le sauver ou le soulager, rétorqua Thomas.
-Je peux le soulager mais, la mort viendra rapidement demander son dû.

    Alors, la louve blanche sauta à côté de l’agonisant et hurla.  Tous firent la boule blanche arrivée sur son socle.  Elle s’éleva à hauteur d’homme au-dessus de cet homme au dernier instant de sa vie et jeta la pluie dorée sur le moribond.  Tout le monde cherchait comment la louve appelait cet artefact et qu’il répondait à son appel.  Cependant, l’homme se leva et regarda sa salvatrice.
-Merci, dit-il, je te dois la vie.  Dis-moi ce que tu veux pour que je paye ma dette.
-Toi aussi! ria Karl.  Je dois deux vies à cette louve. 
-Deux?
-Oui.  Cela fait deux fois qu’elle me sauve la vie et je ne réussi pas à y rendre l’appareil.  Cependant, elle ne pourra pas te répondre.  Je pense qu’elle comprend nos paroles mais, elle ne réussit pas à communiquer avec nous.
-Je pense que nous sommes dans le même bateau.  Je promets de rester dans ce camp et de vous servir vous et votre … louve.
-Je suis heureux de vous compter parmi les habitants de ce modeste territoire.  En passant, nous appelons la louve Aurora.

    À ce moment, plusieurs autres mercenaires arrivèrent et la boule blanche recommença son manège jusqu’à ce que le dernier soit guéri. De plus, cette pluie miraculeuse fit repousser les membres manquants.  Plusieurs demandèrent à rester au camp pour aider à payer leur dette.  D’autres partirent et laissèrent Karl leur effacer leur mémoire.  Ils se souvenaient que les magiciens les avaient soignés mais, ne se souvenaient de rien à l’intérieur du camp.

Hors ligne

 

#256 2012-09-06 17:49:24

2007miss
fiche Eleveur
Membre
Date d'inscription: 2007-02-03
Messages: 85

Re: Écurie(tous pour un et un pour tous)

« C'est dur comme une journée sans venir fais qu'on est en retard dans la lecture.  Je te comprends plus 2007miss pour quand tu étais en retard dans la lecture du  forum »
Désoler Morgane mais je n’ai pas très bien compris ta phrase, ça paraît bête de te demander d’expliquer ta phrase car avant je ne demanderais jamais cela, mais là, bizarrement, ça me stress !

« Le jeune homme prit son amie canine dans ses bras et la serra.  La louve blanche se laissa faire et même qu’elle aimait se rapprochement avec le jeune homme. »
Ce qui est écrit à la fin prouve que la louve et Rachel sont la même personne, enfin je pense, car Rachel aime Karl donc… Vous me suivez ? Catitiz_PDT_19

Ma rentrée c'est super bien passée! Ma classe (3èmeB) regroupe genre les 3/4 de mon ancienne classe Catitiz_PDT_22 . On est 32 cette année, ça fait pas mal quand même! Et il y a 3 nouveaux dans la classe, et ils ont l'air super sympas! Catitiz_PDT_18 Et vous comment elle s'est passée votre rentrée?

Bon voilà mon chapitre 1,je sais il est pas très long, mais je ne pense pas que j'arriverais à faire aussi long que Morgane ^^. J’aimerais que vous me donniez vos avis, et si vous aimez, je vous enverrais la suite, mais faut encore que je l’écrive ^^’

Au collège, la cloche sonna, tous les élèves de 3ème se regroupèrent autour de quatre profs. Ceux ci firent l’appel pour chaque classe. Un groupe de jeunes adolescents se trouvait dans le regroupement, et les trois quart n’avaient pas tout à fait le sourire. Une de leurs amis les plus précieux n’était pas présente. Elle n’était pas en retard. Elle n’avait pas déjà été nommée. Non, rien de tout ça, elle ne reviendrait tout simplement pas. Elle était partit « conquérir » le monde. Mais la vie continue, répétait-elle avant de partir.
    Je m’en voulais énormément d’être partis. Je ne voulais pas, et ils devraient le savoir ! Mais bon, qu’est-ce qu’ils voulaient ? Que je m’oppose totalement au choix de mes parents ? Que je sois obligée de me prendre en main toute seule (enfin pas totalement, avec mon jumeau), à 15 ans, et pendant 2 ans ? Et bien oui, mais parents ont décidé de partir durant 2 ans pour faire le tour du monde. Et mon frère et moi, on ne pouvait pas s’y opposer. Pourquoi ? C’est une question de principes ! A 14 ans (oui 14, et non 15, car ils nous l’ont annoncé quand nous n’avions encore que 14 ans) on est toujours sous l’autorité parentale, et puis, ils avaient déjà tout préparé. Et donc nous voilà partis pour « conquérir » le monde !
-    Pauline ! Tu viens ma chérie ? me cria ma mère en bas de l’escalier.
-    Oui j’arrive maman, je met juste deux trois trucs dans mon sac à dos. Lui répondis-je.
-    Vous venez les filles ! On y va dans 5 minutes !nous appela mon père de dehors.
Peu de temps après, je rentrais dans le camping-car où mon père réglait le GPS, ma mère, des encas pour le trajet. Et mon jumeau, Paul, préparait une partie de jeu de carte pour nous deux. Et voilà, nous partons à la découverte du monde !

Voilà, j'attend vos avis!

Dernière modification par 2007miss (2012-09-06 17:50:42)

Hors ligne

 

#257 2012-09-06 20:47:19

morgagane16
fiche Eleveur
Membre
Lieu: Souvent dans les nuages ^^
Date d'inscription: 2007-05-01
Messages: 80

Re: Écurie(tous pour un et un pour tous)

Rostanga : Moi perso je trouve pas mais si toi tu trouves qu'il y a ressemblance c'est pas fait exprès Catitiz_PDT_27 Tu aimes les pokémon ?

Morgane81 : J'ai intérêt à assurer alors pour la dragonne d'or Catitiz_PDT_14 Je pense que je la posterai ce week-end si j'ai le temps ^^.

2007miss : Excuse moi mais moi perso je trouve le début un peu plate mais faudrait voir la suite pour se faire une idée je pense.

Moi ma rentrée c'est à peu près bien passer. Dans ma classe (4°A) je me retrouve avec la moitié de ma classe de l'année dernière dont le pire élève du collège Catitiz_PDT_21. La moitié des filles de ma classe sont de supers amies qui était dans ma classe l'année dernière et l'autre moitié sont des filles que je déteste. Et au niveau des garçons ça va à peu près.


Vive les MANGAS et les ANIMES !

Hors ligne

 

#258 2012-09-06 22:08:57

2007miss
fiche Eleveur
Membre
Date d'inscription: 2007-02-03
Messages: 85

Re: Écurie(tous pour un et un pour tous)

C'est vrai je l'avoue c'est un peu plat, mais face a Morgane ... Catitiz_PDT_14
Mais c'est plutot une introduction, je vais essayer de prendre en compte ton commentaire quand je vais écrire la suite. Désoler pour ceux qui aime bien les histoire où il y a de l'action, mais j'arrive pas trop à en écrire, soit c'est rapide, soit c'est... je sais pas ^^
Bah donc ça peux aller ta classe Morgagane ^^ Moi c'est cool, les pires personnes qui étaient dans ma classe l'année dernière ne le sont plus ^^

Hors ligne

 

#259 2012-09-07 02:35:52

morgane81
fiche Eleveur
Membre
Date d'inscription: 2006-10-12
Messages: 574

Re: Écurie(tous pour un et un pour tous)

Ce que je voulais dire 2007miss est que, en manquant une journée, j'ai eu de la lecture à reprendre.  Pas autant que toi à ton retour mais, je comprenais un peu ta longue reprise pour revenir dans le bite.Catitiz_PDT_21 Rien par trembler de peur.
Dans ton histoire, il manque le temps.  On va à droite et à gauche en ayant de la difficulté à suivre le  moment.  Tu parles des amis et ensuite tu sautes à un autre histoire.  Il faut penser que le lecteur peut avoir de la difficulté à suivre et cela ne doit pas arriver.  Je sais qu'on veut tout dire en même temps et que dans notre tête on voit les personnages évolués mais, il ne faut pas oublier que le lecteur ne peut pas voir ce que nous avons dans la tête.  Il faut aussi décrire ce qui entoure les personnages et à quoi ressemble nos personnages.  On voit un début mais, dure à suivre.  Catitiz_PDT_11 J'espère que tu comprends ce que je veux dire.  J'ai eu de la difficulté moi aussi au début à suivre le fils et à me mettre à la place du lecteur.  Il ne faut pas oublier aussi de mettre du mouvement.  Tes personnages semblent assez statique.  Je ne dénigre pas ton travail mais essaie de t'aider le mieux que je peux malgré la distance qui nous sépare.Catitiz_PDT_25


Pour le livre, je laisse les chapitres passés tranquillement et laissez tranquillement les intrigues se déroulées devant vos yeux , je l'espère, ébahis.Catitiz_PDT_52

Pour la dragonne d'or, je suis assez près de mon personnage de Rachel,  Savez-vous que ce nom était un nom que ma mère voulait me donner mais, Karine fut le nom que l'on me donna.Catitiz_PDT_19

Si tu veux aussi 2007miss, pas aujourd'hui mais, je peux arranger ton premier chapitre en fin de semaine pour qu'il soit plus facile à comprendre.  Il ne faut pas aussi oublier ton narrateur(omniscient(comme moi) ou un personnage de l'histoire(j'aime moi l'utiliser celui-là)).  Aussi, il faut faire attention aux fautes d'orthographe.  Plusieurs ont du sourciller en voyant des fautes dans mes écrits.Catitiz_PDT_23 Cela n'aide pas le lecteur quand il corrige plutôt qu'il lit.


Maintenant, voici le livre tant aimé.  2 chapitres.  J'en ai écrit 3 hier alors, il faut bien que vous soyez choyé grâce à cela.Catitiz_PDT_22


Chapitre 33

    Quand Karl voulu se coucher, ils entendirent tous un rugissement qui fit trembler le sol.
-Je pense que je ne pourrais pas encore me coucher, soupira le jeune homme en se levant de son lit et en se dirigeant vers les marches de la passerelle quand un grand « boum » se répercuta l’autre côté de la haie d’arbres.
-Je veux parler à votre chef, rugit la voix derrière.

    Alors, Karl se montra le bout du nez et vit le dragon d’argent vociféré.
-Tiens, notre ami vient nous rendre visite, ria le jeune homme.
-Comment réussis-tu à détruire une armée de mercenaires à toi tout seul?
-Je ne … c’est toi qui leur a parlé de notre cachette?
-Oui et si tu ne me redonnes pas ma femme, je ferais pire.
-Arrête Éric, cria Hélène en montant les marches en courant, les dragons doivent s’aider et se soutenir pas s’entretuer.
-Tu crois cela.  Je me réveille seul quand tu devrais te trouver à mes côtés.  Je veux que Karl te relâche et que tu reviennes auprès de moi.
-Je ne suis pas prisonnière.  Je reste ici car, je le veux bien. 
-Quoi? rugit le dragon.
La louve blanche venait d’arriver et se mit à grogner après Éric.
-Qui vois-je?  Celle qui devrait être morte si une aura verte ne …
-Cette magie verte Éric, vient de moi, jappa Médora en arrivant aussi en volant avec sa mère derrière elle qui volait aussi.
-Je ne peux pas croire que toute cette brochette d’ennemi se trouve devant moi quand je peux faire cela, dit-il en crachant des flammes de glace vers ceux qui se trouvait autour et sur la palissade.

    Alors, une barrière rouge arrêta cette gerbe glacée. 
-Je ne peux pas croire que sans les réflexes rapides de Karl, nous serions tous devenus des popsigles, s’écria Hélène.
-Éric, jappa Crack pot, nous savons que tu es sous l’effet d’un puissant sortilège et si tu le veux, nous pouvons t’aider.
-Toi le demi-chien, la ferme! grogna le dragon d’argent en s’envolant.

    Arrivé à son camp, il reprit sa forme initiale et s’enferma dans sa cabane pour ronchonner sur son échec.  Seul, il essaya de trouver de nouvelles idées pour détruire celui qui pourrait prendre sa place et ceux qui l’aidait.

Chapitre 34

    Au début du mois de septembre, Karl décida de prendre une journée de congé.  Il laissa les rênes à Crack pot et partit à l’aube vers la forêt avec pour seul bagage un sac contenant une miche de pain et de la viande séchée.  Il marcha longtemps vers un des nombreux embranchements du lac qui serpentait cette grande forêt.  Il tassa un peu des branches d’arbres qui touchaient le sol et arriva en vue de son objectif.  Arrivé, il s’assit sur l’herbe tendre au bord de l’eau et regarda autour de lui avec ses sens pour sentir s’il pouvait se détendre.  Rien.  Autour de lui, de grands arbres majestueux, des érables rouges et des saules pleureurs, le cachaient et empêchaient une attaque dans son dos.  Le cours d’eau projetait un peu d’eau autour de lui et la vie florissait sur ses berges.  On voyait plusieurs fleurs de toutes les couleurs poussées.  Il remarqua même des fées qui voletaient d’une fleur à l’autre pour se cacher du jeune homme qui ria devant leur fuite.  Se sentant en confiance, il posa son sac sur ses genoux et ferma les yeux.  Il respira tranquillement et se mit en communion avec la nature comme Rachel leur avait montré.  Il se souvint aussi qu’elle adorait le faire dans son coin secret que tous connaissaient.

    Alors, il entendit des pas près de lui.  Il ouvrit rapidement les yeux et se trouva nez à nez avec la louve blanche qui haletait. 
-Tu me suis maintenant, ria Karl en flattant l’encolure de son amie.
Elle se mit à grogner de contentement ce qui fit redoubler les rires du jeune homme.
-Je ne te comprendrais jamais je crois.  Tu me suis partout comme un toutou mais, tu te bats pour ta liberté et tu peux disparaitre des jours et réapparaitre pour me sauver.  Tu veux que je te raconte une histoire.
Il vit Aurora s’asseoir à ses côtés.
-Je prendrais cela pour un oui dit-il en continuant à flatter la louve qui aimait cela.
-Je ne sais qu’elle est ton âge mais, je pense que tu devais vivre quand Rachel a suivi la mort, continua-t-il.  Je m’ennuie d’elle parfois même si je sais qu’elle vit quelques parts sur cette terre.  Je me souviens du message télépathique qu’elle … en tout cas, cela n’est pas important.  Je ne sais pas pourquoi elle n’essaie pas de recommuniquer ou de venir nous voir.  Elle doit vraiment avoir un très gros empêchement, surtout si elle connaitrait le problème Éric.  Bon, tu sais que je me sens fautif de sa mort. 
La louve leva la tête rapidement vers le magicien qui parlait sans se rendre compte du geste de son amie.
-Je sais que je ne pouvais pas me transformer en dragon pour la protéger ou utiliser mes pouvoirs pour arrêter la flèche mortelle mais, je pense souvent que j’aurais dû faire quelques choses pour empêcher cette tragédie.  Cela doit me venir du fait que je … j’aimais follement cette dingue mais, elle tenait tellement à ses amis qu’elle décida de se sacrifier au lieu de vivre sa vie avec moi.  Je pense qu’elle a fait ce geste en pensant que rien, à part ses amis, ne la retenait sur terre. Si je lui aurais avoué mon amour …
Les larmes ruisselaient sur les joues de Karl.  Aurora se leva et lécha ses larmes qui finirent par se tarir.
-Sais-tu quand j’ai ressenti de l’attirance pour cette fille?  Le jour où elle se transforma en amazone devant moi.   C’est aussi un peu pourquoi elle m’a battu si facilement.  Je ne sais pourquoi je te dis tout cela mais, cela me fait du bien de me vider le cœur même si tu ne réponds pas.  Tu ne pourras pas répandre mes secrets. Que dirais-tu de manger et ensuite de repartir vers le camp?
La louve se rassit quand Karl sortit une miche de pain et de la viande séchée. 
-Je pense que je vais manger la miche et que toi, tu devras te contenter de la viande séchée, dit-il en lui lançant la viande qu’elle attrapa au vol.
-Je ne sais ce que l’avenir nous réserve ma chère amie mais, j’espère que je ne perdrais pas comme Rachel.
Karl se leva suivit d’Aurora et ils repartirent au camp.  Ils ne remarquèrent pas dans l’ombre une paire d’yeux rouges qui les regardaient.
-Sans cette foutue louve, que Kojak doit ramener à notre maitre, je me serais occupé du dragon noire, soupira l’ombre en disparaissant.

Hors ligne

 

#260 2012-09-07 10:00:55

rostanga
fiche Eleveur
Mot-dératrice
Lieu: par-delà l'aurore boréale
Date d'inscription: 2008-12-13
Messages: 2166

Re: Écurie(tous pour un et un pour tous)

Morgagane : c'est la tache sur l'oeil qui me fait dire ça surtout, puis les canines qui pointent hors de la bouche (Lugia n'en a qu'une de chaque côté, mais ça lui donne un air de famille ^_^).

J'aime beaucoup les Pokémon, surtout les premières générations. J'étais grande fan lorsque le phénomène avait sa pleine ampleur en France, je collectionnais tous les produits dérivés que je pouvais trouver (pour pas trop cher tout de même) ; là je continue encore de temps en temps à fouiner pour essayer de dénicher des choses que je n'ai pas encore.
Mais les nouvelles générations ne me plaisent pas autant. Il y a moins de Pokémon qui ressemblent à des animaux ; sur certains cela ne me choque pas, mais sur d'autres... Et puis il commence à y avoir beaucoup de bestioles de la même sorte... Beaucoup d'oiseaux par exemple ; et leurs noms, même si j'adore les mots-valises, se ressemblent trop dans les évolutions. Cela ne me heurte pas trop, car dans la vie réelle, il y a énormément d'espèces d'oiseaux différentes, mais bon... je les trouve moins beaux aussi. Bref, j'ai perdu l'engouement du départ.
Mais Lugia restera toujours mon chouchou ^_^.



2007Miss, je pense que faire, comme tu l'as fait, deux points de vues différents, n'est pas forcément une erreur, si tu comptes garder cela tout au long de l'histoire. Par contre, il faut veiller à ne pas les mélanger.
Soit il faut séparer les différents points de vue en chapitres (de préférence), soit à la rigueur par plusieurs sauts de ligne et un séparateur (trois petites astérisques centrées, ou quelques arabesques par exemple), pour que le lecteur comprenne que le point de vue est en train de changer.
Et également, comme l'a dit Morgane, ne pas mélanger non plus les deux types de narration. Soit tu prends le point de vue d'un personnage particulier des deux côtés (dans ce cas il faut que ton premier paragraphe soit raconté directement par un élève -et par la suite avoir des chapitres à lui consacrer, à lui en particulier, sinon cela n'en vaut pas la peine), soit tu gardes le narrateur omniscient de part et d'autre, ce qui implique de ne pas mettre de "je" dans les passages narratifs. 

C'est aussi à toi de voir comment tu comptes tourner ton affaire, et à toi de choisir la narration la plus appropriée selon ce que tu veux faire passer...


Quelques clics sur ce post ? Merci :)

Tu aimes les citations ? Viens ici ^^

Hors ligne

 

#261 2012-09-07 22:31:06

2007miss
fiche Eleveur
Membre
Date d'inscription: 2007-02-03
Messages: 85

Re: Écurie(tous pour un et un pour tous)

Merci beaucoup pour tous vos conseille ça m'aide énormément! Je pense, Morgane, que je vais plutôt essayer de me débrouiller pour arranger mon chapitre. Merci encore!
Bon je vous laisse, je vais me coucher (pour faire la grace matinée demain matin Catitiz_PDT_47 Catitiz_PDT_45 ) et réfléchir à tous ce que vous m'avez conseillé, et essayer de voir comment arranger ça ^^bye et bonne nuit (ou bon journée aux autres)

Hors ligne

 

#262 2012-09-08 00:14:53

morgagane16
fiche Eleveur
Membre
Lieu: Souvent dans les nuages ^^
Date d'inscription: 2007-05-01
Messages: 80

Re: Écurie(tous pour un et un pour tous)

Rostanga moi aussi j'aime beaucoup les pokémon ^^ mais je trouve que ceux de la dernière génération ne ressemble plus trop à grand chose Catitiz_PDT_07 .

Et voilà comme promis en exclusivité pour vous la dragonne d'or LOL :

http://img3.imageshack.us/img3/6715/15649012.jpg

Surtout Morgane si ça ne correspond pas à ce que tu veux dis le moi.


Vive les MANGAS et les ANIMES !

Hors ligne

 

#263 2012-09-08 04:14:23

morgane81
fiche Eleveur
Membre
Date d'inscription: 2006-10-12
Messages: 574

Re: Écurie(tous pour un et un pour tous)

Moi aussi j'aimais bien les pokémons de la première génération surtout Charizard(on ne sait pas pourquoi pour ceux qui le connaissent).  Cependant, quand les nouveaux sont sorti, ils ne le passaient plus à télétoon alors, j'ai du lâché la série. J'aimais bien l'idée de fond mais, je ne pouvais pas payer pour les voir en anglais de surcroît.  Catitiz_PDT_45 J'avais aussi trouver un CD avec des chansons de la série aussi.  Je l'écoute encore de temps en temps.

Pour 2007miss, j'ai hâte de voir ton nouvel essais quand tu l'auras retravailler.  Cela m'a pris du temps avant d'écrire comme je le fais aujourd'hui.  Catitiz_PDT_37

J'adore ton dessin morgagane16.  En couleur, elle sera malade(je veux dire très belle)Catitiz_PDT_40   Les expression de la langue québécoise!!!

Aujourd'hui, c'est la journée où j'envoie un chapitre du "le voyage" et je donne un chapitre du cycle des quatre dragons en extra.  Que je suis gentille(il faut bien se tirer des fleurs des fois).  En passsant, on a vendu aujourd'hui la petite Poupette.  Elle sera bien dans sa nouvelle famille(enfin je l'espère)Catitiz_PDT_33

Voici le moment où je fais du copier-coller.  Bonne lecture!!!!  et ton travail est vraiment bon morgagane16 et continue 2007miss, c'est avec le travail qu'on devient meilleur.<  Aussi, le chapitre du cycle des quatre dragons contient la fin d'une intrigue.  Plusieurs connaissent la vérité mais, la voit écrire noir sur blanc dans ce chapitre captivant.


Chapitre 17

    Adam courait le plus vite qu’il pouvait, mais le corps d’Hélène entravait ses mouvements. Il entendait les pas de l’armée qui le suivait. Même s’il  était entré dans le domaine des doués, l’armée continuait sa progression comme si elle rabattait du gibier.

    Alors, devant le jeune homme, apparut un des pièges placés par les magiciens dans la forêt contre les doués. Il tomba dans un trou qu’il n’avait pas vu à cause des branchages qui le recouvraient. Adam sentit le bois casser sous ses pas et il tomba, tête la première, dans le trou. Au moins, il n’y avait que de la terre au fond.  Le guérisseur vit Hélène à ses côtés et le noir l’enveloppa. Arius, le roi des magiciens du nord, regarda les deux amoureux dans le fond du trou.
- Les vieux pièges sont toujours les meilleurs, dit-il en riant devant les 29 hommes qui le suivaient. Sortez-les de là, mettez la femme dans mon lit et la chose dans une cellule. Nous verrons ce que nous ferons d’eux plus tard,
- Roi Arius, hurla un soldat qui arrivait de l’autre troupe qui cherchait les deux autres fuyards.
- Parle, répondit l’intéressé.
- Les deux filles, nous ne réussissons pas à les localiser.
- Comment ? Avec vos pouvoirs …
- Personne ne sait où elles se trouvent, majesté. On dirait qu’elles brouillent nos radars ou sinon, c’est la forêt.
- Continuez les recherches malgré tout, mais elles doivent être mortes, tuées par un piège. Tant pis pour elles, j’ai celle que je voulais, dit le roi en voyant le corps d’Hélène que ses soldats faisaient léviter pour la sortir du trou. J’ai besoin d’une femme pour me donner des héritiers et tu feras parfaitement l’affaire, ma douce colombe.

    Durant ce temps, Séréna et Violette s’étaient rejointes et avaient changé de direction. Séréna, grâce à son pouvoir sur les éléments, réchauffait le bois pour que les capteurs de chaleur des magiciens ne les trouvent pas. Les deux adolescentes se demandaient ce qui était arrivé à leurs deux amis, surtout Hélène. Elles virent alors l’armée rebrousser chemin vers la ville et les soldats détenaient  Adam et Hélène dans une cage.

Catitiz_PDT_45


Chapitre 35

    Le milieu septembre arriva et la veille de la pleine lune avec.  Médora vit Aurora se frayer un chemin vers la sortie.  Elle décida de la suivre.  Elle se transforma en faucon et pu, ainsi, suivre son amie plus facilement.  Karl vit la chihuahua grise et tan s’envolée et décida de lui demander la raison du départ de la louve quand Médora reviendrait.  Il  regarda le soleil se coucher à l’horizon.  Bientôt, la lune lancerait ses rayons blafards sur la terre.

    Aurora arrêta sa course dans un coin inconnu de la forêt pour Médora . Elle fut très étonnée de voir une licorne s’approcher de la louve blanche.  Le faucon atterrit sur une branche d’arbre qui entourait ce pré magique.  Célesta regarda le ciel qui s’assombrissait de minute en minute.
-Es-tu prête mon amie car, l’heure arrive?
La louve fit un oui de la tête en regardant elle aussi le ciel. 

    Quand les premiers rayons de la lune touchèrent le corps de la louve, celle-ci se mit à hurler et son corps se transforma.  Ses griffes rapetissèrent et ses pattes s’allongèrent pour donner des ongles, des mains et des pieds.  Le corps s’allongea un peu pour donner un corps humain et la tête se couvrit de cheveux châtains clairs.  Le museau rapetissa et changea de couleur pour devenir un nez.  Devant Médora, la louve devint une humaine toute nue.  Célesta, la licorne, lui tendit un drap blanc pour qu’elle recouvre son corps avec.  Comme après chaque transformation, la jeune femme pleura.
-Je ne sais pas si je vais pouvoir survivre longtemps à cette douleur, dit-elle.  Je sais ce que ressentent les loups-garous maintenant.
-Leur transformation est incomplète alors, c’est moins souffrant que toi.
-Youpi, dit-elle sarcastiquement, mon seuil de douleur est plus élevé.
-Arrête de chialer!  Je ne sais si je vais pouvoir te tolérer encore longtemps.  Je crois demander aux dieux de t’envoyer voir une autre licorne, ria son amie.
-Célesta, je crains que les dieux te disent que tu es la seule licorne à des lieux à la ronde et je ne peux pas laisser mes amis se démerder sans moi.

    Alors, l’humaine et la licorne virent un oiseau atterrir devant elles. 
-Que fait un faucon pèlerin ici?  Je pensais que les oiseaux ne passaient pas les frontières de la forêt, qu’ils la craignaient, dit la jeune femme.
-Je le pensais aussi mais … attends un peu.  Regarde son aura énergétique.  Tu connais une personne qui possède de la magie verte?
-Médora?
Le faucon changea de forme et prit sa silhouette initiale.
-Oui Rachel, c’est moi, jappa la chienne en sautant dans les bras de sa maitresse.  Comment cela se peut-il?  Karl a dit à tous qu’il t’avait entendu lui parler par télépathie mais, je ne le croyais pas.  Je pensais que cela venait de son imagination même si …
-Stop Médora, calme.  Si tu veux, je vais tout t’expliquer mais, reprends ton souffle avant de devenir bleu, ria la magicienne.  Je vais te faire voir mon histoire depuis ma mort.  Bizarre de dire cela en sachant que c’est vrai.  Ne me coupe pas, je répondrais à tes questions à la fin de mon histoire.
-D’accord, jappa la petite chihuahua lovée dans les bras de sa maitresse retrouvée.

    Rachel mit ses index sur les tempes de la petite chihuahua et les deux partirent vers la passé.

Hors ligne

 

#264 2012-09-08 09:57:08

rostanga
fiche Eleveur
Mot-dératrice
Lieu: par-delà l'aurore boréale
Date d'inscription: 2008-12-13
Messages: 2166

Re: Écurie(tous pour un et un pour tous)

Je pense que la licence est en train de s'essouffler petit à petit... Je n'ai même pas envie de m'acheter le Noir/Blanc 2. Quant à la série animée, je m'en lasse aussi, faute de pouvoir la suivre. Il faut que j'essaie de trouver les épisodes en DVD ; je sais déjà où m'acheter une ou deux saisons. Par contre je suis à jour dans les films, et je trouve toujours agréable de se replonger dans cet univers pour 90 minutes.

Morgagane : on est deux comme ça, ça me rassure. Déjà que je n'aimais pas Magneti (Magnemite) dans la première ; ensuite j'ai tilté sur Brasegali (Blaziken), qui, je trouve ressemble à un Digimon. Mais c'est vrai que maintenant... Entre les pokémon comme Tic (Klink) ou Archéomire/Archéodong (Bronzor/Bronzong)... Catitiz_PDT_15 Non, mais, un Pokémon d'espèce engrenage, quoi... -_-°

Morgane : Pour Dracaufeu/Charizard, je pense que c'est dû aussi à la rareté de sa carte dans le JCC. L'une des plus chères de la série de base en vente à l'unité. Et puis le fait que ce soit un dragon doit jouer aussi.

Pour le CD c'est lequel que tu as ? Il y en a trois qui sont sortis dans les pays francophones : celui du premier film (en anglais), les chansons de la série de départ, les chansons de la série Johto. Et puis il existe aussi les BO des autres films, mais disponibles uniquement en import malheureusement.

Et pour en revenir au principal sujet : Super sympa la dragonne d'or, Morgagane !


Quelques clics sur ce post ? Merci :)

Tu aimes les citations ? Viens ici ^^

Hors ligne

 

#265 2012-09-08 22:46:45

morgagane16
fiche Eleveur
Membre
Lieu: Souvent dans les nuages ^^
Date d'inscription: 2007-05-01
Messages: 80

Re: Écurie(tous pour un et un pour tous)

Merci je me suis permis de lui rajouter des écaille sur le cou j'espère que ça dérange pas vu que c'est pas dit dans la description ^^ .

Moi je crois que ma version préféré était la version argent(soul silver) sur la DS. J'ai aussi la version blanche mais j'arrive pas à accrocher parce que quand on voit des pokémon comme miamiasm et surtout son évolution miasmax je trouve que ça donne pas vraiment envie de jouer bon après c'est mon avis personnelle hein. Et moi mon pokémon préféré c'est Dracofeu (charizard) ^^ avec Latios aussi . Et moi aussi j'ai vu tout les films ^^.

Vous pensez quoi de mon nouvel avatar ?

Dernière modification par morgagane16 (2012-09-09 15:37:31)


Vive les MANGAS et les ANIMES !

Hors ligne

 

#266 2012-09-10 02:18:51

morgane81
fiche Eleveur
Membre
Date d'inscription: 2006-10-12
Messages: 574

Re: Écurie(tous pour un et un pour tous)

En ce qui a attrait au film de pokémons, je pense être à jour.  Le dernier film, je ne comprenais plus rien tant les personnages qui suivaient Ash avait changé.  Catitiz_PDT_24   J'aimais bien Mystique mais, elle ne s'y trouvait plus.
Pour le CD, il est en français et je pense que c'est celui de la première série.  13 Chansons tels "en route vers Jadielle", "mes amis", "pokémon dance" et bien d'autres.  Cela me vient de ma soeur qui me l'a acheté à Dollorama dans le temps.  Je m'étais aussi acheté une bourse que je pouvais m'attacher sur le côté avec Charizard dessus.  Il est mon préféré à cause qu'il ressemble à un dragon et que j'aimais bien quand il faisait enragé Ash Catitiz_PDT_26  J'ai été triste de devoir me départir de cette bourse à cause de trou mais, je l'ai gardé juste pour l'image dessus.

Il n'y a plus de bons dessins animées comme les pokémons.  Plusieurs les ont copié(digimons je pense) mais jamais égalé.  Catitiz_PDT_24

Morgagane18, j'adore ton nouvel avatar.  Moi, je prends des photos de nos chihuahuas.Catitiz_PDT_12

Excusez pour hier de ne pas être venue mais, nous avons eu de la visite imprévue.  Donc, je me rachète avec deux chapitres.  Catitiz_PDT_22   J'espère que vous aimez toujours l'histoire.  Si vous trouvez plate ou que c'est n'importe quoi, dites le moi.  Je prends en considération vos suggestions.Catitiz_PDT_27

Chapitre 36

    Les deux amis virent le moment où tous pleuraient la mort de leur chef.  Après qu’Éric ait enlevé la flèche dans le corps de la dragonne d’or, celle-ci mourut.  L’âme de celle-ci, une étincelle bleue, monta vers les nuages et Héra l’accueillit dans le paradis des dieux et déesses.

    Médora remarqua que Rachel fit avancer plus rapidement le temps et elle la vit, quelques temps après, en train d’observer ses amis restés sur terre. 
-Je vais te donner des précisions parfois de cette manière, dit la magicienne télépathiquement.  Je m’ennuyais de vous.  Je vis le mariage de nos deux amoureux et je vis aussi que Karl se sentait triste. Je ressentis même ce sentiment car …  Bof, tu vas bien le savoir un jour. Ta mère t’a raconté quand Karl et moi avons fusionné nos dragons pour parler au sien. 
-Oui, répondit la chihuahua en riant.
-Je ne veux pas savoir ce qui te fait rire.  Et bien, depuis ce jour, mon cœur commença à battre pour cet ancien mercenaire.  Je le détestais tellement au départ que je ne me suis pas aperçue qu’une phrase que mon père me disait souvent s’avéra vrai pour moi.  « Entre la haine et l’amour, il y a tellement peu de choses qui les séparent, qu’on ne peut les distinguer. »  Donc, j’aimais Karl avant ma mort et même durant.  Je l’aime toujours et voilà pourquoi la louve lui sauve toujours la vie.

    Alors, Médora remarqua une femme aux cheveux noires s’approchée de Rachel habillée comme les grecs anciennement. 
-Voici Héra, la reine des dieux.  Elle espérait tellement que je prenne mes responsabilités plus à cœur mais, elle vit que je me faisais trop de moron pour mes amis.  Voyant que mon attitude ne changea pas, elle décida de me convoquer à son château. 

    Alors, changement d’images.  La chihuahua vit Rachel qui marchait tristement dans des rues désertes.  Autour de la jeune femme s’élevaient des châteaux tous identiques.  Gris avec cinq tours qui s’élevaient vers le ciel.  Quatre aux coins et une au centre, plus hautes que les autres.  Au bout de cette tour, une statue se tenait représentant le dieu ou la déesse qui l’habitait.  On voyait des trous qui formaient les fenêtres et les portes de ces endroits.  Les rues, constituées de nuages, faisaient aussi le tour de cette ville fantôme.  Un seul, plus bas que les autres, touchaient le sol.
-Ce château surplombe le mont Olympe.  Héra et Zeus y vivent et les grands conseils y ont lieu aussi. 

    Alors, la magicienne entra dans ce château où les murs qui l’entouraient, toujours gris, formaient une allée vers la salle du trône.  La jeune femme marcha au bout du couloir et ouvrit les portes.  Surprises, elle vit les membres du Grand conseil réunit autour d’elle et bien d’autres dieux qui voulaient connaitre ce qui se tramait ici.
-Devant mon image, tu vois la femme assis sur un trône d’or, c’est Héra, ma mère céleste.  À ses côtés, le vieil homme à la barbe longue et aux cheveux longs tout blancs.  Voici Zeus, le roi des dieux et mon père céleste.  Tous habillés comme des grecs.  L’habit du pays, tous le portent et personne ne se demandent pourquoi.  Tu vois aussi les trônes d’or de part et d’autre avec un dieu ou une déesse assit dessus.
-Oui.
-À ma gauche, la plus proche du couple royal.  Celle aux cheveux blonds et aux yeux bleus comme un cristal, elle s’appelle Ariel.  La déesse de la guérison, la femme d’Arthur et la reine des dieux et déesses du bien.   À ses côtés, le maigrelet aux cheveux gris, s’appelle Yann.  Le roi des dieux et déesses neutres.  La femme aux cheveux noirs et yeux rubis s’appelle Élena.  La déesse des dragons chromatiques et reine des dieux et déesses du mal.  À ma droite, le vieil homme qui semble un papi gâteau, s’appelle Arthur.  L’époux d’Ariel, dieu des dragons métalliques et roi des dieux et déesses du bien.  Tu reconnais celui à ses côtés.  Sa barbe et ses cheveux blancs n’aident pas à découvrir qui se trouve devant nous mais, son trident dit tout.  Voici mon oncle céleste,  Poséidon, dieu de la mer et roi des dieux et déesses neutres.  Tu vois que les dieux et déesses neutres possèdent deux rois mais, Poséidon vient rarement au réunion.  Cela est dû au fait qu’au temps où ils vivaient sur terre, deux cercles maitres ont été crées et ils se sont gentiment divisés les royautés. Pour finir, l’homme aux cheveux gris et aux regards de braises, c’est Hadès, mon autre oncle céleste que je n’aime pas beaucoup.  Avec Élena, ils règnent sur les dieux et déesse du mal et tu sais qu’il gouverne aussi les enfers.  Alors, comme je te disais, tout le grand conseil avait pris une décision sur mon cas.    


    Donc, Héra se leva. Devant elle, Rachel resta stoïque. 
-Une princesse ne doit pas s’agenouiller devant les autres dieux et déesses.

Alors, Médora entendit et vit la discussion qui suivit la décision du grand conseil.
-Rachel, dit-elle, je sais que tu n’aimes pas être ici.  Tu voudrais vivre parmi les vivants pendant encore quelques années. Ton sacrifice est une mort honorable que tout les héros voudraient mais, pas toi. De plus, avec toi ici, nous savons que nos forces ne tiendront pas contre ceux de Dieu.  Il faut les quatre dragons pour battre nos ennemis.
-Je sais tout cela mère.  Pourquoi me rabattre les oreilles avec mon sacrifice héroïque.
-Avant, après qu’Hermès aie transmis notre message sur terre, Dieu vient s’entretenir avec nous.  Tout le grand conseil fut convié. Il nous parla d’une guerre qui éclaterait entre ses croyants et les nôtres.  Nous possédions tous le droit de vie et de mort sur les mortels et nous ne voulions pas intervenir dans une guerre qui ne finirait pas si on pouvait faire reprendre le combat à tous nos combattants morts. 
-Je ne vois pas pourquoi vous m’avez demandé de venir pour me parler d’une discussion qui date de Mathusalem, rétorqua Rachel exaspérée
-J’y viens.  Nous décidions que, de chaque côté, nous pourrions faire revenir à la vie un combattant durant cette guerre.  Cependant, il pourrait reprendre sa place seulement quand un des siens le reconnaitrait. 
-Dans toute votre histoire, je ne vois pas de ressusciter.
-Car nous n’avions pas pris de décision sur la personne.
-Et aujourd’hui, oui.
-Oui.  Le Grand Conseil dans une proportion de 6 pour et 2 contre a pris comme décision que tu es notre choix.
-Je vais revenir à la vie?
-Oui.  Cependant, tu ne pourras pas revenir en dragonne et tout.
-D’accord.  J’attends des précisions.
-Tu reviendras d’entre les morts sous la forme d’une grande louve blanche.
-Pourquoi blanche?
-Nous savons que ta magie blanche est supérieure à ta magie noire.
-Wow et le reste.
-Tu ne posséderas aucun pouvoir magique sous cette forme mais, la journée avant, pendant et après la pleine lune, tu reprendras ta forme humaine et tu retrouveras la totalité de tes pouvoirs.  Cependant, tu ne pourras pas te transformer en dragonne d’or. 
-Je commence à moins aimer mon retour chez les vivants.
-Veux-tu savoir le reste?
-Pourquoi pas?  Je ne peux pas penser que vous pouvez faire pire que ce que j’entends pour l’instant.
-Les nuits où tu redeviendras humaine, tu devras te trouver auprès de Célesta, la licorne de la forêt du Grand Chêne.
-Si je ne me trouve pas près de votre choix que m’arrivera-t-il?
-Tu mourras.
-Et le reste du temps.
-Tu pourras aller et faire ce que tu veux.
-Donc, je pourrais aider mes amis sans qu’ils sachent qui je suis. 
-Oui.  Si un jour, un de tes amis te reconnaitrais, tu reprendrais automatiquement ta forme humaine avec la totalité de tes pouvoirs sauf la transformation en dragonne d’or.
-Pourquoi?
-Tu devras retourner chercher Orée et tes accessoires en dessous des racines du grand chêne et ensuite, Rachel redeviendra la terrible amazone.
-Cela peut prendre du temps. 
-Si aucun ne te reconnait, tu resteras une louve blanche pour toujours sauf les nuits dites avant.
-Si une personne me suivait.
-Elle devra tenir sa langue sinon, tu retournerais en poussière.  La mort reviendrait te prendre.
-Quoi?  Mes amis possèdent des pouvoirs magiques alors, je ne pense pas pouvoir les semer à chaque mois.
-C’est à prendre ou à laisser.  Je ne peux pas faire mieux ma chère fille.
-D’accord, répondit la magicienne résignée mais heureuse de pouvoir revivre et aider ses amis.  Je crois que mon envie de vivre à nouveau malgré les contraindre est plus fort que de rester dans les nuages à les regarder se détruire.
-La journée après la pleine lune est ce soir.  Tu descendras sous ta forme humaine mais, quand le soleil montrera ses premiers rayons, ton corps prendra la forme d’une louve blanche libre et sans contrainte.

    Alors, le temps passa plus vite jusqu’au moment où des marches apparurent et que la jeune femme décida de les descendre et qu’elle rencontra Célesta.  Ensuite, Médora vit la première transformation de sa maitresse.
-Pour le reste, tu connais autant l’histoire que moi.  Sauf que quand Karl déclama son amour, je ne pu me retenir d’écouter et de lui dire que je l’aimais aussi. 
Chapitre 37

    Médora resta bouche bée de cette histoire. 
-Je ne peux pas dire à Karl ta véritable identité sinon…
-Je meurs au moment où ses mots franchiront tes lèvres, finit Rachel.
-Je crains qu’il m’ait vu partir à ta poursuite.
-Tu inventeras une histoire.  Tu détiens mon destin entre tes … pattes. 
-Je crains de …
-Médora, je te connais depuis ta naissance.  Je vois que la petite chihuahua maladroite est devenue une chienne magnifique.
-Attention, je n’ai que sept mois.
-Une chihuahua adolescente alors, ria la magicienne en caressant la tête de Médora.

    Alors, elles virent que la lune terminait sa course et que le soleil entrerait bientôt en scène. 
-Descend des mes genoux, dans quelques minutes, je vais redevenir une louve blanche pour toute une journée.
-Je vais rester avec toi.  Le temps te semblera moins long.
-On se reparlera cette nuit, hurla Rachel en reprenant sa forme de louve blanche.
-C’est de pire en pire.
-Rachel, je t’entends.  Je comprends tes pensées.
-À quoi je pense?
-Tu penses à une phrase.  « à quoi je pense? »
-Comment?
-Je n’en sais rien.  Je remarque que tu réponds à mes questions.  Depuis quand comprends-tu nos paroles?
-Depuis le début de cette aventure mais, peux-tu me parler en télépathie?
-Je peux essayer, répondit Médora sous cette forme de communication.
-Je te comprends et tu me comprends.  Cependant, continue à m’appeler Aurora même sous cette forme de communication.  Des fois que tu penses parler ainsi et que tes mots sortent extérieurement à ta personne.
-D’accord. 
-Essayons aussi de ne pas montrer cela à personne.  Je ne voudrais pas que les autres aient des soupçons sur notre véritable entretien.  Tu diras à Karl que tu m’aidais à espionner l’autre camp.
-Rachel, on parle de Karl.  Il ne me croira pas.
-Fais attention!
-Aurora.
-Je sais.  Si on cachait qu’une partie de la vérité.
-Que veux-tu dire?
-Je veux demander à la licorne d’étendre son rayon d’action jusqu’où vit nos amis.  Tu pourrais dire à Karl que tu m’as aidé à débusquer la licorne pour lui demander de …
-Il sait que tu ne peux pas parler.
-Non mais, il sait que je peux me faire comprendre si cela est nécessaire.
-Oui.  Bonne idée!  Voilà ce que je dirais à notre chef suprême, ria la petite chihuahua.

Hors ligne

 

#267 2012-09-10 15:30:26

rostanga
fiche Eleveur
Mot-dératrice
Lieu: par-delà l'aurore boréale
Date d'inscription: 2008-12-13
Messages: 2166

Re: Écurie(tous pour un et un pour tous)

Bonjour à vous :)

Morgagane, c'est un peu mon avis aussi. Et puis je n'arrive pas à accrocher à l'histoire en plus de ça.
Trop beau ton nouvel avatar ! (J'adore les dragons, alors bon, je peux pas dire autre chose ^^)

Morgane, oui, c'est bien le CD de la première série. J'avais même "contaminé" ma meilleure amie, qui l'avait acheté aussi. Moi je l'ai toujours, elle non. Cela lui a passé très vite, c'est comme les modes, ça vient ça passe, pour beaucoup de monde.


Quelques clics sur ce post ? Merci :)

Tu aimes les citations ? Viens ici ^^

Hors ligne

 

#268 2012-09-11 02:00:45

morgane81
fiche Eleveur
Membre
Date d'inscription: 2006-10-12
Messages: 574

Re: Écurie(tous pour un et un pour tous)

Je passe en coup de vent  juste le temps de mettre un chapitre


Chapitre 37

    Médora resta bouche bée de cette histoire. 
-Je ne peux pas dire à Karl ta véritable identité sinon…
-Je meurs au moment où ses mots franchiront tes lèvres, finit Rachel.
-Je crains qu’il m’ait vu partir à ta poursuite.
-Tu inventeras une histoire.  Tu détiens mon destin entre tes … pattes. 
-Je crains de …
-Médora, je te connais depuis ta naissance.  Je vois que la petite chihuahua maladroite est devenue une chienne magnifique.
-Attention, je n’ai que sept mois.
-Une chihuahua adolescente alors, ria la magicienne en caressant la tête de Médora.

    Alors, elles virent que la lune terminait sa course et que le soleil entrerait bientôt en scène. 
-Descend des mes genoux, dans quelques minutes, je vais redevenir une louve blanche pour toute une journée.
-Je vais rester avec toi.  Le temps te semblera moins long.
-On se reparlera cette nuit, hurla Rachel en reprenant sa forme de louve blanche.
-C’est de pire en pire.
-Rachel, je t’entends.  Je comprends tes pensées.
-À quoi je pense?
-Tu penses à une phrase.  « à quoi je pense? »
-Comment?
-Je n’en sais rien.  Je remarque que tu réponds à mes questions.  Depuis quand comprends-tu nos paroles?
-Depuis le début de cette aventure mais, peux-tu me parler en télépathie?
-Je peux essayer, répondit Médora sous cette forme de communication.
-Je te comprends et tu me comprends.  Cependant, continue à m’appeler Aurora même sous cette forme de communication.  Des fois que tu penses parler ainsi et que tes mots sortent extérieurement à ta personne.
-D’accord. 
-Essayons aussi de ne pas montrer cela à personne.  Je ne voudrais pas que les autres aient des soupçons sur notre véritable entretien.  Tu diras à Karl que tu m’aidais à espionner l’autre camp.
-Rachel, on parle de Karl.  Il ne me croira pas.
-Fais attention!
-Aurora.
-Je sais.  Si on cachait qu’une partie de la vérité.
-Que veux-tu dire?
-Je veux demander à la licorne d’étendre son rayon d’action jusqu’où vit nos amis.  Tu pourrais dire à Karl que tu m’as aidé à débusquer la licorne pour lui demander de …
-Il sait que tu ne peux pas parler.
-Non mais, il sait que je peux me faire comprendre si cela est nécessaire.
-Oui.  Bonne idée!  Voilà ce que je dirais à notre chef suprême, ria la petite chihuahua.

Hors ligne

 

#269 2012-09-11 09:53:46

rostanga
fiche Eleveur
Mot-dératrice
Lieu: par-delà l'aurore boréale
Date d'inscription: 2008-12-13
Messages: 2166

Re: Écurie(tous pour un et un pour tous)

Un petit coucou juste pour vous dire que j'ai acheté le set Séraphin... Comme il est très cher et que je pense que certains d'entre vous bavent devant, n'hésitez pas à me demander des saillies, j'ai mis les éléments héritables sur un mâle air pour le moment.
(tous mes autres mâles sont aussi à votre disposition évidemment) :)


Quelques clics sur ce post ? Merci :)

Tu aimes les citations ? Viens ici ^^

Hors ligne

 

#270 2012-09-12 03:05:24

morgane81
fiche Eleveur
Membre
Date d'inscription: 2006-10-12
Messages: 574

Re: Écurie(tous pour un et un pour tous)

Je le trouvais jolie et cher.  J'essayais de me ramasser un peu pour pouvoir m'acheter les accessoires mais, j'ai manqué de temps mais, le reste du gène ne m'intéressait pas vraiment.  Merci pour la proposition.  Moi aussi, mes mâles sont à votre entière disposition(je parle de ceux dans tout mes comptes)Catitiz_PDT_18   Je ne sais si vous êtes comme moi mais, ces temps-ci je fais une collection de potion de jouvence.  Cependant, je ne me rappelle plus ce qu'on peut faire avec elle.  Est-ce que quelqu'un pourrait me rafraîchir la mémoire????.Catitiz_PDT_25

J'ai écrit hier durant la nuit.  Après deux heures, je finissais un grand chapitre très intéressant et "cute" à sa manière.  Cependant, quand je fais cela, je trouve difficilement le sommeil car, cette histoire me turlupine durant toute la nuit(enfin ce qui en reste)Catitiz_PDT_26   Je pense que c'est la première histoire qui me tient autant à coeur.  Même quand j'écrivais "la forêt aux deux chênes", je ne me sentais pas rempli de tant d'idées.  Je disais que je ne savais pas trop écrire pour le livre 2 mais, je suis à la page 141 et je n'ai pas fini.  Les héros doivent dénouer deux histoires avant de pouvoir se reposer.  Il y en a une d'arranger mais, comment arrangeront-ils les autres et comment de pages se rajouteront.  Je ne regarde pas le nombre de pages mais tant que j'ai des idées et que les mots viennent, je ne mets pas fin au livre.  Catitiz_PDT_27   Pas de limite de pages.  Et en me défoulant sur mes personnages, je me sens pas trop fâché envers la vie Catitiz_PDT_28

Je suis certaine que vous voulez votre chapitre de la journée.  Et bien non!!  Je vais vous en mettre trois.  Mon message d'hier était pressant mais aujourd'hui j'ai tout mon temps.(il me reste environ une heure que je veux prendre pour continuer mon livre).  je vous le dirais quand je commencerais le troisième et le quatrième mais, pour l'instant, je vous envoie trois chapitres.  Catitiz_PDT_18   J'espère que vous aimerez.  Bonne lecture!!!!!!!!Catitiz_PDT_27

Chapitre 38

    Une ombre noire marchait rapidement vers le camp de Karl.  Sous la nuit, personne ne remarquait cette silhouette parmi les autres.  Arrivé à destination, il cria à la vigile de le laisser entrer.
-Je dois parler de toute urgence à Crack pot, cria-t-il.
-Déclamez votre identité avant, répondit la sentinelle, une jeune femme aux cheveux bruns et aux yeux noisette.
-Demandez à Crack pot de venir me rejoindre ici.  Si une personne du camp adverse savait que je suis ici, je me ferais tuer.
-Attendez ici.  Je crains, cependant, que notre seconde dort.
-Réveillez la, mon message ne peut pas souffrir de contre temps.
-D’accord.

    La jeune femme alla à la cabane de la chihuahua blonde pour l’entretenir sur le mystérieux visiteur. 
-Je viens, dit-elle en baillant.
-Je te suis, répondit Karl en se levant aussi et en s’habillant. Les gens possèdent la fâcheuse habitude de venir nous parler durant la nuit.
- Allons voir qui veut nous parler à cette heure si tardive.

    Karl monta les marches et Crack pot s’envola vers la passerelle au-dessus de la haie d’arbres.  Ils virent ensemble le nouveau venu et la chihuahua le reconnut tout de suite malgré ses habits.
-Gustave?
-Je savais que tu me reconnaitrais, dit-il en enlevant sa capuche qui cachait sa tête.
Crack pot voleta vers lui durant que l’ancien mercenaire tassait les arbres pour rejoindre son vieil ami.
-Que fais-tu ici Gus? dit le jeune homme en arrivant devant le mi-yéti.
-Je viens vous entretenir du fait que plusieurs créatures ne veulent plus vivre au même endroit qu’Éric.  Depuis une quinzaine de jours, il ne sort plus de sa cabane et il cri après les gens qui font un peu de bruit.  Cependant, on doit toujours travailler comme des esclaves.  Son second, Hector, un homme bourru, ne nous laisse pas respirer une minute.  Nous nous sommes réunis et ils m’ont envoyé pour vous demandez si vous prendriez les autres et moi dans votre camp.  Vous savez de qui je parle?
-Bien sûr, jappa la chihuahua joyeuse. 
-Je pense que nous possédons assez de place pour que vous veniez tous vivre avec nous.  On possède combien de cabanes vides? demanda Karl tout sourire.
-Je ne sais pas mais bien assez pour eux, dit Crack pot.
-Le problème ne réside pas là, répliqua Gustave.
- Explique-nous.
-Éric empêche tout le monde de sortir du camp.  S’il le savait, il me tuerait sur le champ.  Il ne veut pas qu’on vous rejoigne.  Il trouve qu’il a perdu assez de fidèles et  …
-Fidèles? demanda le magicien pour voir si ses oreilles ne lui jouaient pas de tours.
-Oui.  Éric dit que nous sommes ses fidèles.  Nous devons le prier tout les jours et …
-Attends Gus, Éric n’est pas un dieu!  Rachel, oui mais pas lui.
-Tout le monde le sait mais, nous n’avons pas le choix.  Si nous ne faisons pas ce qu’il dit, la sentence est la mort.
-Quoi?
-La mort terrifie tout le monde et il veut nous garder.  Je peux me compter chanceux d’avoir pu me sauver et de venir vous parler.  Je crains la mort comme tout le monde mais, je ne peux pas laisser mes amies créatures se faire piétiner leurs droits ainsi mais, je ne sais comment les amener ici sans qu’Éric s’en aperçoive.
-Penses-tu Karl qu’on pourrait …
-Nous connaissons les lieux mais, je pense que je sais comment sans qu’Éric puise faire avorter notre projet.
-Comment? crièrent les deux autres.
-Approchez-vous et je vais vous dire ce qu’on fera.

Chapitre 39

    Le soleil se leva sur une nouvelle journée, et Gustave, revenu de nuit, se leva de son lit fait d’une paillasse de paille mouillée dans une cabane où le toit de chaume troué laissait entrer les intempéries.  Il prit un petit collier où un petit carré retenait en son centre un rubis tenait lieu d’amulette.  Quand il le passa autour de son cou, il entendit une voix dans sa tête.  Crack pot, la chihuahua, sous les ordres de son chef Karl avait pris cette apparence.  Elle ne discutait pas les ordres mais, elle trouvait l’idée de l’ancien mercenaire géniale. 
-Je ne peux pas croire qu’il vous laisse vivre dans de tels conditions après toutes les épreuves que nous avons traversé ensemble, rumina le pendentif.
-Au moins Hector dort encore.  Nous possédons quelques temps pour peaufiner le plan de ton chef.
-Pas dure, il faut le dire à tous ceux dont tu as confiance et qui voudront partir de ce camp minable.  À minuit, ils doivent tous venir ici et j’amène cette cabane vers le camp de Karl.  Cela fera seulement la troisième habitation à disparaitre ainsi par mes soins.
-Il faudra vraiment que tu me dises comment tu fais.
-Gustave.
-Oui.
-Je pense souvent à quelques choses et je ne veux pas en parler avec Karl car, cela touche une corde sensible.
-Je t’écoute.
-Connais-tu la fameuse louve blanche?
-Je ne sais que ce que les gens disent d’elle.  Je sais qu’elle habite parmi vous mais, avant son arrivée, elle a fait un saut ici.  Éric dit que cette ignominie est un loup-garou.
-Un loup-garou?  Laisse-moi rire.  Cependant, je crains que cette histoire cache autre chose.   Tu dois savoir que Karl et Hélène pensent tout deux avoir entendu Rachel leur parler par télépathie.
-Ce qui viendrait à dire que …
-Qu’elle vit.  Une déesse ne prendrait pas un tel artifice pour parler au mortel.  Si Rachel serait une déesse, elle aurait apparu devant ses deux amis.
-Je ne vois pas le rapport entre ces deux événements.
-La louve blanche, Aurora comme on la nomme, sauve souvent les gens.  Elle a sauvé la vie de Karl par deux fois et la dernière fois, elle a failli y laisser sa peau.  De plus, elle sauve la vie de gens inconnu.  Elle possède un don du sacrifice très élevé.  Elle suit aussi souvent notre grand chef.  Ne sachant pas qu’un loup ne peut aimer, je croirais qu’Aurora est amoureuse de notre ami.
-Tu ne penses pas que cette louve et Rachel …
-Je pense que ces deux personnes ne forment qu’une seule et même entité.
-Je ne connais pas bien cet animal spectaculaire mais, elle ne possède pas de pouvoirs magiques.
-Non mais, elle commande à un artefact puissant qui ne devrait qu’écouter Rachel.
-Je voudrais bien connaitre cette louve pour me faire une idée de la situation.  Cependant, crois-tu vraiment que Rachel pourrait fouler le sol à nouveau et vivante en plus?
-Je ne sais par quel miracle mais, tout est possible dans cette forêt si étrange. La magie nous montre tout les jours à repousser nos limites.
-Les dieux ne pourraient pas nous donner un cadeau plus beau que notre grande amie en vie.
-On verra.  Le temps nous dira si mes soupçons sont véridiques ou non.  Je pense faire quelques petites expériences à notre retour avec Aurora qui me prouvera si on commencera à l’appeler Rachel ou non.

-RÉVEILLEZ-VOUS BANDE DE PARESSEUX, cria une voix masculine.
-Voici notre clairon!  Le fameux Hector réveille ses troupes pour le travail d’esclave.
-Je ne te parlerai pas durant la journée de labeur pour pas qu’Éric ressente mon aura.
-Je vais trouver la journée longue, je le sens.
-Courage, il ne te reste qu’une journée de corvée.

    Alors, Crack pot brisa le lien qui unissait leur esprit.  Gustave sortit de sa cabane miteuse pour faire ses corvées de la journée.


Chapitre 40

    Karl regardait autour de lui.  Hormis les tours et les palissades, le camp d’antan était méconnaissable.  À partir de la porte que formait la haie d’arbres, un chemin en terre partait de cet endroit et se rendait jusqu’au fond du camp où se trouvait une cabane de débarras sans fenêtre mais, avec une unique porte.  En bois rond avec un toit de chaume.  Le jeune homme marchait tranquillement sous les étoiles et la pleine lune.  À sa gauche, il vit la ferme.  Une grande maison de style victorienne grise aux volets bleus.  Elle comportait trois étages dont la dernière, sans fenêtre, servait de grenier.  Les deux autres étages, habités, comportaient deux fenêtres par pièces.  Une galerie faisait le tout de la maison et une marquise en avant et en arrière, protégeaient les portes de la pluie.  En arrière, on pouvait voir plusieurs enclos et bâtiments pour les animaux.  Le premier bâtiment rouge et noir ressemblait au grange qu’on voit dans les films et contenaient tout les instruments et les animaux pour produire du lait.  Ensuite, on voyait plus loin un enclos, où des chevaux s’ébattaient et couraient.  Dans deux enclos plus petits et attachés à un autre bâtiment plus petit que le premier, on voyait des cochons plongeant dans la boue et des moutons à la laine fournie.  Un peu partout dans le camp, des poules se promenaient avec leur coq et allaient pondre leurs œufs dans une petite cabane, qui ressemblait à une cabane à moineau version humaine.  Les œufs frais servaient souvent pour le déjeuner de ceux vivants dans le camp.  Ces grands bâtiments prenaient le quart entier du camp. Ensuite, on voyait de grands jardins que tous s’amusaient à cultiver comme dans le temps de Rachel.  Ensuite venait la cabane de bois rond et au toit de chaume où vivaient Crack pot, Médora, Hélène et lui.  De l’autre côté du chemin, près de la haie d’arbres, un trou attendait la venue de la cabane que Crack pot amènerait bientôt du camp d’Éric.  Le reste de ce côté contenait des cabanes en bois rond et aux toits de chaume.  Cependant, de grands arbres, poussés magiquement, détenaient des cabanes avec des ponts de cordes entre elles et une échelle pour descendre mais, en-dessous des arbres, d’autres cabanes bâties augmentaient leurs nombres.  On comptait une cinquantaine de cabane mais, d’autres, en construction viendraient bientôt augmenter ce nombre. Chaque façade des cabanes comportaient deux fenêtres et une porte.  Le reste, fait de bois rond, ne comportait aucune autre ouverture. De plus, en bordure du chemin de terre, des arbres fruitiers, toujours poussés magiquement, ployaient sous des fruits qu’ils pourraient bientôt cueillir.   Karl arriva au fond du camp quand il entendit un grondement et il vit une cabane tombée du ciel.  Gustave et Crack pot venaient d’arriver.  Cette cabane, qui mesurait le double de celle qui peuplait cet endroit, semblait en piteux état.  Le toit ne tenait au reste de la structure que par des coins épars de chaumes qui formaient des trous et laissaient entrer les rayons de la lune.  Plusieurs bois rond, tombés, laissaient voir l’intérieur tout aussi miteux que l’extérieur.  Karl se demanda comment Éric pouvait gouverner dans un camp si peu soucieux de ses concitoyens. 

    Quelques minutes passèrent sans que Karl ne vit personne sortir de cette mansarde.  Il décida de se rendre sur les lieux. Il tendit l’oreille et aucun bruit ne lui parvint.  Plusieurs personnes, vivant dans les cabanes ou dans la ferme sortirent sur les pas de leurs portes pour voir les nouveaux arrivants et plusieurs se posèrent des questions en voyant l’état lamentable de la cabane.  Le chef ouvrit la porte et fut très étonné de ce qu’il trouva à l’intérieur.

Hors ligne

 

#271 2012-09-12 11:50:40

rostanga
fiche Eleveur
Mot-dératrice
Lieu: par-delà l'aurore boréale
Date d'inscription: 2008-12-13
Messages: 2166

Re: Écurie(tous pour un et un pour tous)

Moi aussi en général je prends des potions de jouvence. Sans trop savoir ce que je vais en faire, d'ailleurs...
Elles servent à rajeunir un poney adulte ; il retombe à 1 jour de vie et recommence à vieillir normalement à partir de ce stade-là ; c'est-à-dire qu'il redevient adulte 19 jours plus tard. Par contre, le fait de le rajeunir ne lui fait pas regagner ses points de fertilité.


Quelques clics sur ce post ? Merci :)

Tu aimes les citations ? Viens ici ^^

Hors ligne

 

#272 2012-09-13 01:50:15

morgane81
fiche Eleveur
Membre
Date d'inscription: 2006-10-12
Messages: 574

Re: Écurie(tous pour un et un pour tous)

Merci pour le rafraîchissement de mémoire.  Je trouve cependant plate que cela ne lui redonne pas ses points de fertilité.  J'ai plusieurs ponettes pures que je mets avec des mâles purs et cela me donnent souvent des poneys avec des couleurs pas purs.  On doit faire comme avec les chiens, remontés loin dans leur ancêtre!!!Catitiz_PDT_37 Je suis sceptique mais, en connaissant la génétique, on se pose des questions!!Catitiz_PDT_03

En tout cas, demain je travaille pour ma soeur.  Je dois montrer mes trucs à sa stagiaire pour qu'elle puise travailler aussi rapidement que moi.  Je sais, au moins, qu'elle aura de la main d'oeuvre pas cher durant que j'effectuerai mes stages.Catitiz_PDT_12

Aujourd'hui, je vous envoie deux chapitres car, je ne sais pas si j'aurai le temps demain de venir m'occuper de mes poneys et en même temps vous mettre un ou des chapitres.  Alors, bonne lecture à ceux et celles qui suivent attentivement les aventures des dragons qui continue toujours dans ma tête et dans ma tapement de clavier.Catitiz_PDT_18


Chapitre 41

    Après qu’Hector ait levé tout le monde avec sa voix de ténor, Gustave sortit de sa cabane habillé d’un pantalon noir tout troué.  Crack pot lui avait dit d’avertir que les personnes dont il était sûr de leur loyauté et de leur discrétion. Elle se doutait qu’Éric devait posséder des gens qui quêtaient les autres.  Hector, un homme  aux cheveux courts et aux yeux bruns possédaient une carrure qui faisait trembler plusieurs mais, pas Gus.  Le pauvre Gustave devait, tous les jours, transporter des troncs d’arbres à l’extérieur du camp pour que des magiciens médiocres lancent des sorts pour que le bois ne pourrisse pas.  Ensuite, il les ramenait à l’intérieur des murs et les levaient debout pour que ceux qui construisaient les statues en bois de leur chef n’éprouve pas trop de difficulté à le placer au bon endroit.  Ensuite, il reprenait un tronc et recommençait cette corvée plusieurs fois par jour.

    À l’heure du dîner, il pu manger une pomme et retourner au travail.  Il trouva que plus les jours avançait et plus les portions rapetissaient.  De plus, aucun villageois du camp n’obtenait de déjeuner.  La vie qu’ils menaient était pire que de l’esclavage.  Durant ce prompt dîner, il parla à quelques unes de ses amies créatures de la réunion qu’il donnait autour de minuit dans sa cabane sans donner le sujet.  Même si Éric possédait quelques sentinelles qui dénonçaient les autres, et qu’elles entendirent parler de cette réunion spéciale, personne n’alla avertir le chef suprême.  Tous, tannés de travailler comme des esclaves toute la journée, se taisaient sur les événements illégaux qui se tramaient sous le nez d’Éric. 

    Autour de 15h, Gustave se sentit épuisé et dû s’assoir quelques minutes.  Hector, voyant ce grand gaillard reprendre son souffle, alla le houspiller de recommencer à travailler.  Crack pot sentit cette fatigue dans le corps de son ami et décida d’intervenir avant que le second lui donne une raclée.  Elle reprit contact avec l’esprit de Gus et elle lui envoya une forte dose d’énergie qui gagna tout son corps.  Le mi-yéti se releva et recommença à travailler mais, Éric cria à son contremaitre d’amener Gustave dans sa cabane, il voulait lui parler en privé.

    Gustave se rendit à la cabane royale dans un arbre et fut estomaqué de voir sur le sol pleins de nourritures qui trainaient et même qui pourrissaient.  Dans la pièce, il vit aussi un lit défait et des vêtements qui trainaient avec la nourriture sur le sol.  Éric, assit sur la seule chaise disponible dans ce fouillie, regardait le jeune homme avec mépris.
-Gustave, commença le chef, j’ai senti de la magie provenir de toi.  Tu sais que le règlement interdit la magie dans l’enceinte du camp.
-Vous devez vous trompez de personne!  Vous savez que je suis un des rares représentants de ma race qui ne possède aucun pouvoir magique.
-Tu dois bien en posséder quelques uns.
- Les seules capacités qui m’aident à survivre dans un monde de neige viennent de mes caractéristiques physiques et rien de plus.
-Pourtant …
-Je vois aussi que Monsieur ne meurt pas de faim comme son peuple.  Nous nous serrons la ceinture et faisons de terribles sacrifices en ce qui concerne la nourriture et je vois que notre grand manitou la gaspille.  Ocypétès survole la région et tue des animaux pour que sa majesté la laisse aux mouches.  Je …
-Tais-toi!  Cette nourriture est indigne de ma personne et je ne peux pas vous jetez mes restes.
-Nous les mangerions tant nos ventres crient famines.  Dans le temps de Rachel, on ne mourrait pas de faim  et ….
-Rachel est six pieds sous terre maintenant et son règne est fini. Souviens-toi de cela.  Ne parle plus de ma prédécesseure.  Retourne travailler maintenant!   Je te crois quand tu dis ne posséder aucun pouvoir.  Je chercherai la personne qui a commise une telle entorse au règlement et lui ferais payer son outrage.

    Gustave recommença à travailler aussitôt et entendit les gens  parler de la réunion de minuit. Il sut que plusieurs allaient venir mais, il savait que cela serait plus difficile à cacher.

Chapitre 42

    Minuit sonna et tout ceux qui restait dans le camp vint à la réunion spéciale.  Comme Gustave s’y attendait, Éric et Hector entendit les discussions de la soirée.  Crack pot ne possédait pas assez de magie pour tous les amener au camp de Karl. 
-Gustave, cria un humain chétif, pourquoi cette réunion?
-Je ne sais si tu le comprends mais, nous ne pouvons pas tous parler en pensant que notre chef n’entendra rien.  Je ne peux pas amener tout le monde.  Vous devez faire des choix.
-Amenez qui et où?
-Hier, j’ai pu contacter Karl et je peux amener quelques personnes avec moi mais, pas tous. 
-Tu parles que certains pourront aller au camp adverse sans problème.  Je veux aller avec toi.

    Une telle clameur s’éleva qu’Éric arriva sur ces entrefaites.
-Vous n’irez nulle part! cria-t-il en levant ses mains vers Gustave.
-Et toi tu ne feras rien à ces gens, hurla Crack pot en reprenant sa forme canine.
-Je savais bien que j’avais senti de la magie connue dans l’enceinte du camp.  C’est donc toi qui as enfreins mes règles!
-Stupide comme règlement!  Tu te trouves dans un camp qui contient des gens qui se cachent à cause de leurs croyances et de leur magie et tu leur ordonnes de ne pas utiliser leurs dons.  Je ne comprends pas!
-Je ne veux pas de blesser ou autres choses.
-Si tu fais en sorte qu’ils ne les utilisent pas, tu pourras avoir plusieurs problèmes au moment où ils devront les apprivoiser.
-Je sais que tu veux tous les amener vers mon adversaire et je t’en empêcherais.
-Éric, je ne suis pas ton ennemi tout comme Karl et Hélène.  Reviens avec nous et nous t’aiderons à détruire le sortilège qui te force à faire des gestes que tu ne veux pas.
-Je ne suis pas victime d’un sortilège.  Voici ma vraie nature.  J’aime le pouvoir et que les gens m’écoutent.  Je connais le camp que Karl construit.  Un jour, il deviendra un pire dictateur que moi.  Il possède le mal dans ses veines et, bientôt, il montrera son vrai visage.  Maintenant ma chère Crack pot, tu vas mourir ainsi que tous ceux qui te suivent.

    Éric leva les bras au ciel et forma la plus grande boule d’énergie jamais vu.  La chihuahua blonde ferma les yeux et incanta rapidement deux sortilèges en même temps durant que trois autres personnes touchèrent les trois autres murs sous l’ordre de Gustave.  Éric se tenait à l’extérieur de la cabane. 

    Alors, devant les yeux abasourdis d’Éric, la cabane et tout ceux à l’intérieur disparut.  Plus personne ne restait avec lui sauf Hector.  Il se tourna vers celui-ci.
-Chef, je crois que je connais une personne qui pourra vous aider à détruire votre ennemi, dit le second.
-Je crois que rester ici à se tourner les pouces ne servira à rien.  Allons voir celui qui pourra tuer Karl et tous ses amis.

Hors ligne

 

#273 2012-09-13 18:04:14

2007miss
fiche Eleveur
Membre
Date d'inscription: 2007-02-03
Messages: 85

Re: Écurie(tous pour un et un pour tous)

Salut tous le monde, désoler j'ai eu un probleme de connection depuis ce week-end, donc c'est pour ça que je n'ai pas pus venir avant Catitiz_PDT_25
Mais me revoilà! (pff encore elle, je pensais qu'on était débarrassé ! <= je n'imite personne en disant ça ^^) ça avance la réécriture de mon premier chapitre, mais c'est pas encore ça.
Je vous laisse je vais lire ce que j'ai louper ^^

Hors ligne

 

#274 2012-09-14 02:49:16

morgane81
fiche Eleveur
Membre
Date d'inscription: 2006-10-12
Messages: 574

Re: Écurie(tous pour un et un pour tous)

On veut pas se débarrasser de toi 2007miss, j'aime trop tes interventions loufoques.  On s’ennuierait  sans toi. Catitiz_PDT_18
Je m'ennuie même de tous, je suis une fille qui aime tout ceux qui écrivent et commentent mes folies.Catitiz_PDT_19
Je vous envoie un chapitre du "le voyage" avec les aventures d'Hélène, D'Adam, de Séléna et de Violette
Je vais maintenant vois envoyer un nouveau chapitre du cycle des quatre dragons,  Trouvez-vous que cela n'a pas d’allure l'histoire ou facile à suivre.  J'attends vos commentaires pour l'instant sur l'histoire.Catitiz_PDT_27 Je vous envoie un deuxième chapitre pour que ceux qui ont lu l'ancien puisse e lire un nouveau.  Et jÉ,attends vos commentaires.Catitiz_PDT_48  Étant généreuse, je vous mets deux nouveaux chapitres. Ce qui fait trois chapitres en tout plus celui du "le voyage" =4 chapitres en tout.  WOW!!!!Catitiz_PDT_40 Comme dit avant dans un autre message, je rajoute un chapitre par jour même si personne ne vient lire.  Vous êtes rendus à 5 chapitres à lire.  Bonne lecture!!!!Catitiz_PDT_12

Chapitre 18

    Hélène reprenait conscience péniblement. Sa tête voulait exploser. La douleur était à peine soutenable mais elle savait qu’il fallait ouvrir les yeux. La lumière vive entra dans l'interstice que formaient ses paupières. Ses mains se portèrent vers cette cause de souffrance. Quand elle réussit à ouvrir totalement ses paupières, elle vit ce qui l’entourait. Hélène ne savait pas où elle se trouvait.  Étendue sur un lit à baldaquin, elle regardait les quatre colonnes de bois noir qui montaient jusqu’à un cadre qui tenait un long voile bleu qui l’entourait. Sur elle, des draps froissés blancs entouraient son corps. La voile bleu opaque lui cachait le reste de l’endroit où elle finissait de sortir des limbes. Elle toucha sa tête et sentit une bosse sur son front. Le mal de tête ne la quittait pas. 

Dans ce silence, elle entendit soudain des pas qui se dirigeaient vers le lit et une main tassa le voile. Devant elle se dressait un grand homme maigre. Les grands yeux de l’inconnu semblaient sonder son esprit. De longs cheveux noirs descendaient jusqu’aux hanches de l’individu. Son long nez crochu rappelait le bec d’un aigle. Son chandail rouge strié de fils d’ors avec des boutons noirs montraient la richesse de cet homme. Son pantalon rouge descendait sur de longues jambes et ses pieds étaient recouverts de souliers noirs cirés. Sur sa tête, une couronne d’or ceignait ses cheveux. Trois pointes montaient vers le ciel mais celle du milieu était plus longue que les deux autres. Un entrelacs d’or liait ces pointes avec ses cheveux. Derrière l’inconnu, Hélène vit une grande commode de six tiroirs en bois noir et un mur blanc.
- Comment vous sentez-vous ? demanda le nouveau venu.
- Je souffre encore à la tête mais, pour le reste, je semble intacte, répondit-elle.
- Vous m‘en voyez comblé.
- Que m’est-il arrivé? Je ne me rappelle pas, je ne me rappelle de rien à vrai dire.  Je sais parler et je pense que quand autour de moi cela arrêtera de tourner, je pourrai me lever et marcher, mais mes souvenirs se sont effacés.
- Totalement ?
- Je crois que oui. On dirait que ma tête est vide.
- Donc, vous ne vous souvenez pas de moi ni de ce qui vous entoure ?
- Non. Je ne me souviens de rien. Pourriez-vous m’aider à me rappeler ?
- Avec plaisir ! Je me prénomme Arius, je suis le roi des magiciens du Nord.  Vous, votre nom est Hélène et vous êtes ma reine. Malheureux que vous ne vous souveniez pas de notre mariage, ma mie, il fut grandiose. Cependant, tous attendent un héritier, mais aucun enfant n’est né de notre union.
- Vous m’en voyez peinée.
- Ne le soyez pas. J’ai pensé que ces scélérats vous avaient tuée mais…
- Qui ?
- Les doués. Ils essaient de vous abattre depuis notre mariage. Ils veulent voir les magiciens disparaître.
- Je suis une magicienne ?
- Et une des plus puissantes que j’aie rencontré. Mais je vous en parlerai plus tard. Je vais vous narrer votre incident et je vous présenterai, quand vous irez mieux, à celui qui a voulu votre mort. 
- Merci, je ne peux pas croire que je ne me souviens de rien. 
- Les souvenirs vous reviendront avec le temps. Le temps est votre allié de ce combat !
Hélène sourit et Arius lui rendit ce sourire. 
- Comme je te disais ma chérie, les doués ont déjoué mes gardes grâce à leur pouvoir et ils vous ont enlevée…

Catitiz_PDT_46

Chapitre 43

Quand Karl entra dans la cabane, il vit pleins de gens tout petit.  Le plus grand ne dépassait pas 15 centimètres de haut.  L’ancien mercenaire s’esclaffa devant ce spectacle inusité.
-Crack pot?
-Je suis ici
-Peux-tu parler plus fort?
-Karl, je crie le plus fort que je peux pour te parler.  Redonne-moi ma grandeur normale et on pourra mieux parler.

    Plusieurs personnes arrivèrent en se demandant ce qui faisait rire Karl.  En voyant les petites personnes devant eux, ils rirent tous de bon cœur.
-Est-ce que certains voudraient m’aider à grandir toute la galerie?
Hélène se porta immédiatement volontaire ainsi que presque tout le monde du camp qui possédaient une parcelle de magie. Bientôt, le chef pu calculer qu’ils ne possédaient pas assez de cabane pour tous les abrités. Devant lui, des femmes, des enfants, des hommes et des créatures regardaient le sol, gênés. 
-Vous devez savoir que je …
-Attendez avant de nous renvoyer, dit une femme accompagnée de son enfant, nous ne voulons pas retourner à cette vie d’esclavage que nous souhaitons tous quitter.  Nous serions prêts à devenir vos esclaves pour ne pas …
-Non arrêtez!  Je ne veux pas d’esclaves ici et les gens travaillent comme ils veulent et ce qu’ils peuvent effectuer.  J’ai pris la façon « Rachel » pour diriger ce camp.  Vous semblez avoir faim, je me trompe? demanda Karl en voyant les nouveaux arrivants salivés devant les arbres fruitiers.
-Je crois que personne ne me jettera de pierres si je parle pour tous, dit Gustave.  Tu dois savoir que nous ne pouvions pas déjeuner à cause du manque de ressources alimentaires et pour dîner, nous ne pouvions manger qu’un fruit ou un légume et pour souper, un petit cube de viande.  Alors, si vous demandez si nous avons faim, je dirais que nous sommes tous affamés.
-Thomas, demanda l’ancien mercenaire en se tournant vers son ami, penses-tu que nous pouvons faire un festin à ces gens malgré l’heure tardive?
-Je pense que tout le monde est réveillé.  Qu’en penses-tu Alice? cria le mari à son épouse qui se trouvait sur la galerie de la ferme.
-Je pense que tous ceux qui savent cuisiner viennent ici, on va leur préparer un  festin durant que vous vous occupez du logement.

    Karl regarda encore ces gens, des loques humaines, qu’ils connaissaient bien avant d’être banni du camp d’Éric.  Il claqua des doigts et des vêtements tombèrent du ciel. 
-Je vous conseille de vous changer, vous empestez, ria l’ancien mercenaire en montrant les vêtements sur le sol.
-Si nous ne nous lavons pas, les vêtements prendront cette senteur, dit un homme édenté.
- Suivez-moi, dit-il en se rendant en dehors du camp en tassant des arbres dans la gigantesque haie.

    Alors, devant les pauvres hères, Karl fit apparaitre une grande étendue d’eau chaude.
-Voici votre bain.  Je sais que vous devrez vous baignez tous ensemble mais, je n’ai pas grand temps pour les plus prudes des vôtres.
Il les vit tous sautés dans l’eau tout habillés et enlever leurs vêtements malpropres dans l’eau qui devint rapidement noire de saletés.  Ensuite, ils sortirent rapidement à cause de la fraicheur du temps et s’habillèrent des vêtements que Karl leur donna.  Revenus dans le camp, leurs narines frémirent sous le fumet des aliments qui cuisaient dans la cuisine de la ferme. 
-Ce que je dois vous dire est que je ne possède pas assez de cabanes vides pour vous tous. 
-Cela ne dérange pas, comment possédez-vous de cabanes? demanda Gustave
-Environ une dizaine, pas plus.  Nous sommes en construction comme vous pouvez le voir.
-D’accord.  On est environ 30 dont plusieurs familles de trois individus des fois quatre. Je pense que nous pourrons nous contenter de ce nombre.  Les familles voudront rester ensemble et nous en comptions plusieurs. 
-Le banquet est servi, cria Alice.
Karl fut heureux de voir les nouveaux arrivants se ruer sur la nourriture avec un grand appétit.
-Qu’as-tu fait à ses pauvres gens Éric?, soupira le jeune homme. Les affamer et les forcer à travailler jusqu’à l’épuisement n’est pas la meilleure façon de les aider.


Chapitre 44

    Kojak posait des pièges autour du camp de Karl.  Il ne savait pas trop quand la louve blanche reviendrait mais il ne devait pas manquer son coup.  S’il échouait, son maitre le remettrait à son peuple qui le tuerait.  Il devait la vie à celui qu’il servait mais, Kojak savait que celui-ci ne souffrait pas l’échec.  La pleine lune l’aidait à bien voir.  Il posa des collets ici, des pièges là.  Il ne voulait pas manquer le retour de sa proie. Le mois prochain, son maitre viendrait et prendrait cette louve sans problème.  Il connaissait bien les techniques pris mais, ne possédait pas les pouvoirs pour les effectuer.  Il pria ses dieux sanguinaires qui demandaient un sacrifice par cycle lunaire.  Il se souvenait quand son maitre la sauva d’un tel sacrifice où il était le sacrifié.  Il frissonna en se souvenant de la fraîcheur de la table de pierre dans son dos nu et la prêtresse tenant le couteau sacrificiel au-dessus de sa tête.  Il décida de poser d’autres pièges durant la nuit et attendre ensuite l’arrivée de cet animal aux poils blancs comme la neige.

Chapitre 45

    Une journée et une nuit passèrent vite.  Karl se leva devant cette nouvelle journée.  Les nouveaux arrivants avaient été bien accueillis et donnaient plusieurs coups de main pour construire ou pour cultiver.  Même les enfants s’amusaient à sortir les moutons des enclos pour les amener paitre en-dehors du camp.  Le jeune homme sourit en voyant que tout allait si bien.
-Alors Karl, dit Hélène, je trouve que ce camp est plein de vie.  Tu as réussi à sauver ce qu’Éric était en train de détruire.
-Je me demande où se trouve ton mari en ce moment?  Quelques personnes ont décidé d’essayer d’aller chercher les effets personnels et Éric est resté introuvable.  Il a, lui aussi, abandonné l’ancien camp.
-Je ne sais pas tout ce que fait  mon idiot de mari. 
-Je me demande si Rachel serait fière de ce que je fais.  Elle avait décidé qu’Éric serait le chef et …
-La pauvre Rachel ne savait pas que notre ami serait victime d’un tel sortilège qui altérerait son bon sens.
-Je …
-Arrête de te donner des défaites.  Crack pot trouve aussi que ton travail est exemplaire.  Tu laisses les gens libres de faire ce qu’ils veulent et tout fonctionne à merveille.  Ne change rien et tu verras que personne ne chialera sur le fait que tu diriges ce camp.
-Si un jour la guerre nous rattrape.
-Encore là, on sait ce que tu donnes.  Nous n’avons fait qu’une bouchée de ces mercenaires.
-Oui mais, le nombre qui viendra sera supérieur.
-Comment le sais-tu?
-Hier, mon espion de l’extérieur est venu et m’a confié de mauvaises nouvelles.
-Lesquels?
-Innocent XX lève une armée en brandissant la mort de Rachel comme un trophée de son triomphe sur nous.  Il possède plusieurs partisans et la bataille sera rude quand il nous acculera dans notre camp.  Je crains un peu que nos forces ne puissent pas battre les siennes.
-J’espère que tu te trompes.
-Moi j’espère que nous pourrons regrouper les quatre dragons avant cette bataille finale.
-Je pense que cette corvée sera très difficile.


Chapitre 46

    La louve blanche courait suivit de Médora qui tombait à tout bout de champ. 
-Va plus vite Médora, j’ai hâte d’arriver, dit Aurora télépathiquement à la seule qui pouvait l’entendre.
-Je vais le plus vite que je peux Ra… Aurora.  Mes pattes sont beaucoup plus courtes que les tiennes.  De plus, pourquoi te presses-tu autant? 

Depuis que le soleil avait reprit sa course dans le ciel de septembre, Aurora courait vers le camp de son bien-aimé.  Elle voulait revoir celui qui faisait battre son cœur même si celui-ci ne savait rien de son réel intérêt.  Elle voulait aussi empêcher le jeune homme de se faire tuer.  À chaque fois que son périple lunaire prenait fin, elle devait sauver la vie de Karl.  Le soleil lançait ses rayons qui devenaient verts sous le couvert des arbres plusieurs fois centenaires. Plus il approchait du camp et moins les arbres comptaient d’anneaux de vie.
-Tu ne devines pas Médora?  Je devrais peut-être encore sauvé la vie de votre chef.
-Aurora que veux-tu vraiment?  Il ne sait même pas qui tu es réellement.  Il aime des chimères et tu ne trouveras pas le chemin de son cœur.  Il criant de souffrir autant qu’à ta mort.
-Je ne veux pas qu’il aime la louve mais, l’âme qu’elle contient.
-Ra … Aurora, cria mentalement Médora en s’arrêtant.
-Que …
La louve blanche s’arrêta en voyant son amie prise dans un filet.  Celui-ci, retenu sur une branche d’arbre basse, s’était refermée sur la pauvre chihuahua qui chinait.  Aurora éclata d’un rire de loup.
-Si tu te tasses un peu, je pourrais trouer ce filet.
-Je ne sais pas Aurora.
-Tu possèdes de la magie, sers-t-en?
-Oui mais, comment?
-Je ne suis plus magicienne sous cette forme mais, forme une sphère de protection ou lévite.  Je ne sais pas.
-Pas fou.  Aurora, malgré ta magie déficiente, tu sais toujours comment t’en servir efficacement.
-J’ai pu avoir un peu de pratique.  Fais vite, j’entends des pas venir par ici.

Dernière modification par morgane81 (2012-09-16 01:19:31)

Hors ligne

 

#275 2012-09-16 17:21:34

morgagane16
fiche Eleveur
Membre
Lieu: Souvent dans les nuages ^^
Date d'inscription: 2007-05-01
Messages: 80

Re: Écurie(tous pour un et un pour tous)

Coucou tout le monde !
Désolé ça fait un moment que je ne suis pas venu j'ai de gros problème de connexion en ce moment ça devrait aller mieux quand j'aurais mon nouvel ordi vers mercredi.
J'espère que vous ne m'avez pas oublié depuis tout ce temps Catitiz_PDT_27 .
J'ai pu rattrapé mon retard de lecture en seulement un après-midi Catitiz_PDT_18 . Et la suite de tes livres est vraiment GE-NI-ALE Catitiz_PDT_26 .


Vive les MANGAS et les ANIMES !

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr